Kid Reporters

Tous les dimanches à 17h50 et le mercredi à 13h50

Kid Reporters

[REPLAY] KID REPORTERS n°6 - Reportages #11 et #12 : les plantes polynésiennes

Nous avons la chance de vivre en Polynésie dans une nature exceptionnelle, une nature qu’il nous faut préserver chaque jour, pour nous et les générations futures. Rendez-vous dimanche 22 septembre avec les Kid Reporters pour apprendre plus sur les plantes polynésiennes.
 

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère
  • Polynésie la 1ère ; SD
  • Publié le , mis à jour le

LE REPLAY 

 

Au côté du botaniste Jean-François Butaud, nos Kid reporters Alysson, Mattea et Outurau nous proposent d’en apprendre plus sur les plantes polynésiennes.
 

Kid reportage #1 : Les plantes du musée de Tahiti et ses îles

© kids reporters
© kids reporters


Le Musée de Tahiti et ses îles offre un joli concentré de plantes polynésiennes. Endémiques ou importées ? Rares ou envahissantes, certaines sont étonnantes… 

Les Kid reporters vous racontent un extrait de leur reportage :

Mattea : Avec les filles, on se posait une question : c’est par rapport au tiare Tahiti, c’est un mâle ou une femelle ? 
Jean-François : La question se poste effectivement. Si c’était un pied femelle, il y aurait qch qu’on verrait apparaître… 
Outurau : Ah bon ? 
Jean-François : Le pied femelle, c’est le pied qui se reproduit et transforme la fleur en fruit. Donc on verrait des fruits. Là, je vois zéro fruit. Je peux déjà douter que ce soit un pied femelle ou une fleur hermaphrodite. Hermaphrodite, ça veut dire une fleur où il y a tout dedans : la partie mâle et la partie femelle. Si c’était un pied femelle, on aurait une ouverture en trois, et là les grains de pollen pourraient tomber, germer et polleniser l’ovaire qui est en-dessous et faire un fruit. Là, c’est fermé.

Donc, ici nous avons une plante mâle. Le tiare, on appelle ça une plante diuique, cad qu’il y a des pieds mâles et des pieds femelles de l’autre


Kid reportage #2 : la vallée de la Papehue

© kid reporters
© kid reporters

Pour poursuivre cette découverte des plantes, nos kidreporters vous proposent une balade en pleine nature, dans la vallée de Papehue à Paea.

Riche d’une flore exceptionnelle, certaines de ces plantes sont pourtant menacées. A cause d’autres plantes, très envahissantes comme le miconia. Ses graines, disséminées par les oiseaux, se propagent dans nos vallées, le miconia pousse vite, trop vite et prend la place des autres.  

Les Kid reporters vous racontent un extrait de leur reportage :

Outurau : Au début de la vallée, nous avons trouvé un pied de miconia. C’est bien ça ?
Jean-François : C’est bien ça, et je l’ai arraché du versant.
Mattea : Alors, qu’est-ce que c’est le miconia ?
Jean-François : Le miconia, comme la fougère qu’on a vu tout à l’heure, comme le tulipier du Gabon, c’est une des 40 plantes envahissantes présentes en Polynésie. 40 plantes envahissantes dans le code de l’environnement qu’il est interdit de planter, emmener dans les autres îles, vendre, etc… C’est une des plantes les plus terribles pour la flore, les plantes indigènes et endémiques de Polynésie
Mattea : Mais d’où vient le miconia ?
Jean-François : D’Amérique du sud et d’Amérique centrale. Il a été introduit dans les années 30 par Harrisson Smith, le fondateur du jardin botanique.

Pour lutter contre le miconia, plusieurs méthodes sont utilisées : l’arrachage manuel / à la scie et au coupe-coupe, ou encore l’introduction d’un champignon qui fait mourir les bébés miconia. Mais aussi aider un peu la nature en replantant des plantes polynésiennes comme des petits pieds de mara, un arbre très apprécié par le monarque de Tahiti, un oiseau endémique. 

La question du jour

Quelle plante envahit les vallées de Tahiti et gêne le développement du monarque : 
1) le mara ?
2) le miconia ?

Si vous n’avez pas la réponse, revisionnez le reportage en replay sur le site internet www.polynesiela1ere.fr et suivez-nous sur la page facebook des Kidreporters !


L’équipe de ce reportage : 

Kid reporters : 
Outurau IORSS-TUMAHAI
Alysson MOUX
Mattea PRUFER-FORCIOLLI

Personne interviewée : 
Jean-François BUTAUD, botaniste
Spécialiste des plantes polynésiennes, auteur du livre « Te ohi o te fenua, guide floristique des jardins du Musée » 

A la semaine prochaine !

 
Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

vos programmes tv