publicité

Orero

De jeunes orateurs déclament les récits de leurs îles, leurs archipels ou de leurs héros en langue polynésienne.

Orero

Orero 2015 : Oratrice n°1 - Tetuamaniihiva TESTEVUIDE

Retrouvez chaque soir les prestations des 31 jeunes orateurs sélectionnés dans les écoles de toute la Polynésie

Module_01_Tetuamaniihiva_TESTEVUIDE_Orero 2015 © Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère Module_01_Tetuamaniihiva_TESTEVUIDE_Orero 2015
  • Par Polynésie 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Module_01_Tetuamaniihiva_TESTEVUIDE_Orero 2015

TE MĀREIRA’A I TE RĀ
La capture du soleil

Lauréat  n° : 1Date de naissance : 14/10/2005
 
 Age : 9 ans
 
Ile : Tahiti
 
Commune : Taiarapu
 
Aire linguistique : Tahitien
 
Archipel : Îles de la Société
 
Classe : CM1
 
Genre littéraire :
’Ā’ai
 
 
Tātou pauroa tei ta’iruru mai i teie ’āru’i
nō te fa’ahanahana i te reo,
Mānava, maeva ’e ’ia ora na.
Ti’a mai nei au i mua ia ’outou, nō te fa’ati’a atu i te ’ā’amu o Māui, Māui-ti’iti’i-o-te-rā.
E ’aito rahi teie, tei fa’aitoito e haere e mārei i te rā nō te fa’atano i tōna terera’a.
Mai ia Māui ra, e fa’aitoito ato’a vau i teie pō i te fa’ateniteni i te reo.
’A toro mai na i tō ’outou tari’a.
 
’Ua mau pāpū te ’apu o te ra’i ’e te papa o te fenua i tē fa’anahohia e Ta’aroa-nui, te Tumu-tahi.
’Ua ’ī te ra’i i te feti’a ’e te fenua i te mau mea ato’a.
’Ua tahe te pape i roto i te mau ’ānāvai,
’Ua ’ati ato’a te mau fenua i te miti.
 
’Ua ineine te orara’a o te ta’ata i te fa’anaho-maite-hia e Ta’aroa.
Terā rā, ’ua mo’ehia ia Ta’aroa i te fa’atītī’aifaro i te terera’a o te rā.
 
Nō te poto o te taime, ’aore roa e ’ohipa e oti, ’aore roa e nahonaho i te ravehia.
’A tahu te ta’ata i te ahi mā’a i te po’ipo’i ’e ’ua ha’apo’i,
’Aita ā te mā’a i ’ā atu ra, ’ua pō.
’A ’ama ai te mā’a, ’ua hūa’i,
’A ha’amata ai e tāmā’a, ’ua mo’e fa’ahou te rā i te ’iriātai.
Tāma’a ’oi’oi noa atu ra te ta’ata mā te ’amu ota noa i te mā’a.
 
’Oru’oru a’e ra tō rātou ’utu i te ’ai-ota-noa-ra’a,
Vai noa atu rā te ’ūpe’a ma te ene-’ore-hia,
Vai noa atu rā te marae ma te ’utaru-’ore-hia
Vai marō ’ore noa atu rā te maro.
’E, vai remuremu noa atu rā te va’a.
 
Nō te tere vitiviti o te mahana,
’Ōpua a’e ra o Māui ’e tōna mau tua’ana e mārei i te rā.
’A firi ai vetahi i te ’aha,
Mau a’e ra Māui i te io rouru o Hina ’e firi iho ra i te taura nape.
Fa’auta atu rā i ni’a i te va’a, hoe ti’a atu rā i te hiti’a o te rā,
’E fa’ati’a iho rā i tā rātou ’ ūpe’a ’e tae noa atu i te mārei.
 
 
’A hiti noa ai te rā i tōna hitira’a, ’a topa noa ai i tōna topara’a,
Mau a’e nei te rā i roto i te mārei.
’A tini a’e hitira’a, ’a mano a’e topara’a
Mau maite a’e nei te rā i te tōtō io rouru mana o Hina.
 
Nō tōna māreira’a i te rā i ma’irihia ai i te i’oa ’o Māui-ti’iti’i-ō-te-rā.
 
Maoti Māui i tanotano ai te terera’a o te rā,
Maoti Māui i ’ōpi’o ai te mā’a i roto i te ahi mā’a, ’e i ora ato’a ai te nuna’a.
 
Nā poro e hā o Porinetia, māuruuru ’e ’ia ora na.
 
 
Chers tous, réunis ce soir
pour glorifier la langue,
Je vous salue.
Me voici devant vous pour vous conter l’histoire de Māui, le dresseur de soleil.
Tel un héros, il s’est armé de courage pour capturer le soleil afin de régler sa course.
À la renommée de Māui, je me dote ce soir de courage pour faire résonner la langue.
Écoutez attentivement.
 
Taaroa-le-grand, l’Unique, avait installé la voûte céleste et avait stabilisé le socle terrestre.
Les étoiles scintillaient dans le ciel, et l’abondance grandissait sur la terre. L’eau coulait dans les rivières, les terres étaient entourées d’océans.
 
 
Taaroa avait tout prévu pour rendre la vie des hommes agréable dans ce monde.
Seulement, il avait oublié de régler la course du soleil.
 
Ils n’avaient pas le temps de finir leurs ouvrages que déjà le soleil terminait sa course dans le ciel.
Les hommes avaient à peine le temps d’allumer leur four et d’y mettre leur nourriture que déjà il faisait nuit.
Lorsqu’enfin leurs aliments étaient cuits, ils n’avaient pas le temps de terminer leur repas que déjà le soleil disparaissait à l’horizon.
Les hommes prirent alors l’habitude de manger rapidement leurs repas et se contentèrent de manger crus.
Les lèvres s’enflèrent,
Les filets restèrent sans être réparés,
Les marae sans être nettoyés,
Les ceintures sans être séchés
Et les pirogues étaient remplies de mousses.
 
Māui décida de capturer et de forcer le soleil à ralentir sa course. Avec ses frères, ils se mirent aussitôt à préparer leur piège.
Ils tressèrent ensemble des fibres de coco.
Pour consolider le tout, Māui prit un cheveu de Hina.
Enfin le piège fut prêt.
 
Ils chargèrent leur piège sur une pirogue et ramèrent en direction du lever du soleil.
À leur arrivée, ils installèrent leur piège.
 
Le jour commençait à poindre et lorsque le soleil apparut, il fut pris au piège.
Il sautait dans le ciel, il retombait, il ressautait en l’air, il disparaissait à nouveau dans l’eau.
Il sauta dix fois, il retomba dix fois, mais le piège de Māui tenait bon, il était hélas bien pris.
 
C’est ainsi qu’on le nomma Māui-ti’iti’i-o-te-rā, parce qu’il a capturé le soleil.
 
Grâce à Māui, les hommes purent terminer leur travail
Les aliments eurent enfin le temps de cuire
C’est depuis ce jour que les journées furent longues.
 
À toute la Polynésie, merci et à bientôt.
 
 
 
 

[REPLAY] #Orero 2015 : Ecoutez Tetuamaniihiva TESTEVUIDE, 9 ans, de Taiarapu, à #Tahiti

Posted by Polynésie 1ère on samedi 8 août 2015

 
 
Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

publicité
vos programmes tv
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play