Orero

De jeunes orateurs déclament les récits de leurs îles, leurs archipels ou de leurs héros en langue polynésienne.

Orero

Orero 2015 : Orateur n°22 Tahaani TEIKITEETINI

Retrouvez chaque soir à 18h45 et en replay sur polynesie1ere.fr les prestations des 31 jeunes orateurs sélectionnés dans les écoles de toute la Polynésie.
Tous les articles dédiés au Orero : polynesie.la1ere.fr/orero

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • Par Polynésie 1ère
  • Publié le

TE PATUTIKI
Le tatouage
Lauréat  n° :22Date de naissance : 14.09.2006
 
 Age : 8 ans
 
Ile : Nuku Hiva
 
Commune :
Nuku Hiva
 
Aire linguistique :
Èo ènana
Archipel :
Marquises (Nord)
Classe : CE2
 
Genre littéraire : Faateni
 
 
 
Te tau tōìki o te tau haè hāmani o na motu e hā o te ao māòhi, kāòha
Te tau tumu hāmani, kāòha
Te tau tuhuka èo, kāòha
Te tau hakatee hau henua, kāòha
Òtou paotū i nuku mai i tenei pō, kāòha nui
 
O au tenei i mua ia òtou
O Teikiteetini Tahaani
Tama ènana au mei Nuku Hiva
Mei te pāpua hāmani o Patoa
E kave nei au te òko o te Henua Enana
Ma òto o tenei tapatapa haakaìè
I ùka o te patutiki
 
Eia, eia to patutiki
Eia, eia to patutiki
Patutikiìa au na te tuhuka
Patutikiìa au na te tuhuka
 
Ua vae mai to tupuna,
I titahi hana tumu o to ati, te ati ènana
Te patutiki,
He taetae nui,
He taetae poiùiù,
Kaneaìa me te tau hakatu kē, hakatu kē,
Haavivini ia òe e te tama ènana
I to òe haaènana tumu
 
E aha te tumu o to òe tuìa ?
 
Hakaìte mai te patutiki i te tau ava pohuèìa o te ati ènana
E patutikiìa,
te tau toa ìi nui,
te tau toa no te tōua
te tau toa no te haahinenaò
te tau toa no te hakai i to īa mataèinaa
E patutikiìa,
te tau vehine tupu i te tama
E patutikiìa,
te tau tuhuka
Ia patikiìa te kii,
 
Ua vaa mai te mana mei io tenei tau patu
No te hakaìte mai i to papa,
To ìi me to taetae tōua
to ìte i te hana o te tau â paotū
 
Tuki i ùka o te poì koè i pātikiìa
E mokee te i tupu mai
no te vahana koè i patutikiìa
E mamae ia haahanau
no te vehine koè i patutikiìa te papa tua
 
Te patutiki
He taetae nui,
He kāìè nui no to ati ènana
O īa te tumu i ènana ai te ènana
O īa te tumu i ètua ai te ènana
 
Hakaìte mai to patutiki, e peàu atu au o ai òe nei !
 
Koùtau nui te hakaòkoìa mai.
A pae
Salutations aux élèves venus des différentes îles de nos écoles.
Salutations aux enseignants
Salutations aux spécialistes de la langue
Salutations aux dirigeants du pays
Salutations à vous tous réunis ce soir.
 
Me voici devant vous
Je me nomme Teikiteetini Tahaani
Je suis Marquisienne et je viens de Nuku Hiva
De l’école de Patoa
Je célèbre les Marquises en vous déclamant ce soir un texte qui rend hommage au tatouage.
 
 
Voici, voici mon tatouage
Voici, voici mon tatouage
Le maître tatoueur m’a tatoué
Le maître tatoueur m’a tatoué
 
Les ancêtres nous ont laissé un patrimoine si riche et si mystérieux fait de symboles et de significations souvent liés aux croyances d’antan, des « Enana ».
Cette pratique marquisienne occupait une place prépondérante dans le monde polynésien.
C’est le « patutiki ».
 
 
Pourquoi occupait-il une place prépondérante ?
 
Le tatouage était lié aux grandes époques de la vie :
- l’entrée dans le monde des Hommes adultes, valeureux, capables de combattre, de séduire et de nourrir ;
- l’entrée dans le monde des Femmes détentrices du pouvoir de reproduction ;
- l’entrée dans le monde des vieux sages détenteurs du savoir.
 
 
 
 
Le tatouage s’incrustait dans la peau.
La puissance se manifestait ainsi
au travers de ces motifs symboliques.
Il reflétait son rang, ses exploits guerriers et son aptitude aux travaux de la vie quotidienne.
Malheur à ceux qui n’y ont pas droit !
Un homme non tatoué faisait l’objet de railleries.
Une femme non tatoué au niveau des reins n’avait pas de barrière protectrice contre le mal pour donner naissance.
 
Héritage précieux, fierté des Marquisiens.
Le tatouage était très important car il permettait aux hommes de devenir « Enana » digne de la Terre des Hommes. C’est montrer ici toute la supériorité et la protection qu’octroyait le tatouage à un simple humain.
Montre-moi ton tatouage, je te dirai qui tu es !
 
Je vous remercie de m’avoir écouté.
Au revoir
- Auteur du texte en français : PAHUATINI Paméla
- Traducteur du texte en marquisien: TAMARII Audrey
Sources: « Tatouage aux îles Marquises » de Pierre et M.Noëlle Ottino Garanger / Te patutiki de Teiki Huukena.
 
Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

vos programmes tv