Orero

De jeunes orateurs déclament les récits de leurs îles, leurs archipels ou de leurs héros en langue polynésienne.

Orero

Orero 2015 : Orateur n°24 Paulo SEKEME

Retrouvez chaque soir à 18h45 et en replay sur polynesie1ere.fr les prestations des 31 jeunes orateurs sélectionnés dans les écoles de toute la Polynésie.
Tous les articles dédiés au Orero : polynesie.la1ere.fr/orero

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • Par Polynésie 1ère
  • Publié le
 
Lauréat  n° : 24Date de naissance :
18/09/99
 Age :
16 ans
Ile :
Futuna
Commune :
Wallis et Futuna
Aire linguistique :
Futunien
Archipel :
 
 
Classe :
2nde
Genre littéraire :
’ā’ai
 
Ko le māsina kua tātai                      
Maui Aloga kua ifo mai                    
Tea’ilo’ilo faka’ilo kiai                      
 
Fagotā ika e tauvasa mai       
Mei le loloto o le tai              
Maui Aloga sōsō lā kiai                    
Lou vaka ‘aga ki matagi.                  
 
Tapa le uila i le lagi               
Lafo lau ivi ki le fugatai                   
Toso le ika o takatakafi                     
Liliu ake fua ko le motu lasi  
Mafoa le ‘ao foki Maui                     
Lana gā’oi ki se oki fuli                    
Tokaveli ai ko Futuna nei      
           
Tu’u ma’uga le fenua fuli      
           
Kolofau Peka mo Mamati     
Nofo’aga o to’a lalasi ki muli
Ko ona mātaga nā mei mu’a             
 
Lēnā le Puke mei Ma’uga ‘uta          
Mapuna’aga o fefe’auga                   
Atu fatu tea mo le faigāfeua
                                                          
Mu’a le fonu kava i aluga                 
 
Ti’aki le tafola’a i loto li’ua               
 
Luma Sigave,  mu’a a Tu’a   
Tu’a lēnā lou ma’uga             
Mātaga fulumalie o Futuna   
 
Lele mai lele mai sā finemui     
Lēnā le kete kele kua maligi              
 
Tupu mei ai loku motu lasi    
Ko le tuaga’ane o Futuna nei
Alofi na le’ese tu’u lāvaki                 
Ma’uli iai oku to’a, aliki lalasi          
 
Gututagi, Matila mo Takasi  
Alofitai tamana kia Vakalasi 
Ko Loku motu lēnā e tasi                 
 
Tu’u Alofi mo lona ma’uga   
Kolofau logologona i mu’a   
Moe’aga o taulā’atua            
Tagaloa ‘ī kiai le fenua                      
Alofi e takai e le vao matu’a 
Taulaga manu o le motu la    
Lupe, gata, amatuku mo sega
Koloa anā o loku fenua                     
 
Laku taka afa lona ano’aga   
Fakavelikele le taulā’atua      
Pule ki le tau i le temi mu’a   
Igoa kiai le sau o Futuna       
Fakamalumalu o le aga’ifenua   
O ta’utupu fuli o Futuna       
 
 
Mālō le fia fakalogo mai, Mālō le alofa
 
La lune se pose à l’horizon
Le dieu Maui Aloga descend de sa maison Informé par Tea’ilo’ilo son fidèle compagnon
 
De la présence d’un banc de poissons
 Dans les profondeurs de l’océan
 Maui Aloga approche- toi maintenant
Et dirige ta pirogue face au vent
 
 Des éclairs illuminent  le firmament
 Jette  ta ligne, lance -la dans l’océan
 Tire le poisson et piétine
 Le poisson devient une grande île
 Mais le jour apparait, Maui s’enfuit
Son travail n’est pas encore fini
Cette île pleine de creux et de bosses est Futuna
 
Partout se dressent des montagnes sur le fenua
 
Comme les monts Kolofau, Mamati et Peka
Qui étaient habités par de grands to’a.
Toutes ces montagnes connues depuis les temps anciens
 Comme le mont Puke situé à Ma’uga’uta
Enjeu des concours entre les futuniens
Réaliser un mur de pierres blanches, s’affronter à la pêche
Premier au sommet la tortue de Tu’a est arrivée un kava est célébré
 Dans la rivière Vainifao la baleine  de Sigave est abandonnée
Sigave a honte, Tu as gagné
Tu’a ! Tu possèdes la plus haute montagne
Qui demeure sur Futuna le plus beau site.
 
Deux filles ailées volent dans le ciel
Leurs paniers s’ouvrent et la terre tombe de leurs ailes
Donnant naissance à une immense île
Qui est la sœur de Futuna mon île
Elle n’était pas déserte elle se nomme Alofi
Nos guerriers y résidaient ainsi que nos plus grands aliki
Comme Gututagi, Matila et Takasi
A Alofitai règne le grand chef Vakalasi
C’est la seule île sœur de Futuna ici
 
Sur Alofi culmine un mont
Connu de tous. Kolofau est son nom.
Résidence des dieux d’antant
Comme Tagaloa craint des gens
Alofi encerclé par une forêt dense
Tous les animaux y ont rétabli leur résidence
Pigeons, serpent aigrette du récif et sega
Tout cela est la rcihesse de mon fenua
 
Je cherche à comprendre mon histoire
Comme celle dy dieu Fakavelikele
Dieu de la guerre d’autrefois
Son nom est devenu le nom de mon roi
Gardien de la coutume et de la tradition
Perpétuées à travers les différentes générations.
 
 
Merci de m’avoir écouté/ merci beaucoup
 
 
 
Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

vos programmes tv