Orero

De jeunes orateurs déclament les récits de leurs îles, leurs archipels ou de leurs héros en langue polynésienne.

Orero

Orero 2015 : Orateur n°27 Miria RUSSEL

Retrouvez chaque soir à 18h45 et en replay sur polynesie1ere.fr les prestations des 31 jeunes orateurs sélectionnés dans les écoles de toute la Polynésie.
Tous les articles dédiés au Orero : polynesie.la1ere.fr/orero

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • Par Polynésie 1ère
  • Publié le
 

Lauréat  n° :27Date de naissance :
02/10/2005
 
 Age : 9 ans
 
Ile : RAIATEA
 
Commune : Uturoa
 
Aire linguistique : Tahitien
 
Archipel : Société
 
Classe : CM2
 
Genre littéraire :
Fa’ateni
 
 
 
E teie naho’a tini ē !
’Ia ora na i tō tātou fārereira’a i teie mahana.
Māuruuru e tō Tahiti Nui
Nō tā 'oe fa’ari’ira’a poupou maita’i
Terā mai te tāpa’o o te fenua Havai’i Nui
Mānava 'e maeva e te Vana’a nui ,'Ia ora na i tō tātou fārereira’a
Mānava 'e maeva e te mau taea’e 'e tuahine o nā poro e hā o te ao mā’ohi
Kuraora! Kaoha! Aloha! 'Ia ora na i tō tātou fārereira’a
’A fa’ari’i mai i te tāpa’o aroha o te mau pīahi nō tō’u 'āi’a o Uturoa i te mata a’ia’i
’A fa’ari’i mai te hei no’ano’a o tō’u mānava ’e tō’u fa’atura ia ’ōutou.
’O vau te ’aito vahine e ti'a atu nei nō te pa’epa’e i te ro’o o tā’u fare ha’api’ira’a, ’o Vaitahe
 
'Aore a'u e ’ōmore, e ta’o rā tā'u,  tā tō’u  mau tupuna i vaiiho mai nō te ’ōrero atu i tō'u parau
 
 
 I te mea ho’i ’ua motu tō'u pito i te 'oire pū nō  Raromata’i, 'ua teitei 'e 'ua ’ūa’a te rā'au i tō'u pū fenua tā tō'u na metua i tanu
 
 
Riro mai nei ’o Uturoa ei fenua 'āi’a nō’u i topahia ai tō’u i’oa 'o Miria a RUSSEL.
 
Terā mai tā’u ’ōrero i pāpa’i hi’a e Ekana TERIINOHO nō te fa’ateni i te taipe o tō’u ’āi’a: « ’Uturoa i te mata a’ia’i »
’A nānā mai tō mata !
’A toro mai tō tari’a !
Tē nā’ō ra te parau a te mau tupuna :
 
 
« E o’e rahi tei tau i ni’a i tō tāua ’āi’a e ’Ōuturoa
’Ua topa ’o Matari’i i raro i te tau o te ari’i ra ’o Nohoari’i
Tei roto te nuna’a i te ’aereere, te autāra’a i te po’ia, te māuiui te tino
’E ’ua ’imi ’oia i te mau rāve’a ato’a ’ia ora ’oia.
 
’Are’a rā tō rātou mata, e mata ’atiuaea ïa.
 
 
’Uturoa i te rere a fara, e fara te mā’a !
 
’Ua māre’are’a te fara pā’o’o, te fara uao, te fara purepure ’e te fara uruhi
’Ua horo, ’ua rere te nuna’a mā te pōpore nō te pāfa’i mai i te mā’a o te fara
’Ai atu ai, ’ia ora ’oia !
 
’Uturoa i te fa’a ’araea, e vari ’araea te mā’a
 
’Ua ’imi ā te nuna’a i te mau mea e au ’ia ora ’oia,
’Ua pātia, ’ua pāra’u i taua ’araea ra,
Fa’arari, ’ai atu ai !
 
’Uturoa i te haha teve, e teve te mā’a !
 
Nō te ’aeaea ’e te a’ea’e o tō rātou vaha,
’Ua tomo ’ōia i roto i te hōhonura’a o te mau peho,
Rave mai i te a’a o te teve, ’ai atu ai !
 
 
’Uturoa i te tupa ’iri ’ava, e tupa ’iri ’ava te mā’a !
’Aore ā i maha te po’ia
Horo pūpara noa atura te nuna’a nā te tahatai,
 
Nō te haru i te tupa ’iri ’ava, ’ai atu ai !
E mai te reira mai ā ’oia tō te nuna’a ’īra’a i te ’oa’oa
I parau-ato’a-hia ai ē : ’Uturoa i te mata a’ia’i ! »
 
Te taipe ïa o tō’u fenua iti,
Te taipe o tō’u ’āi’a ’o ’Uturoa.
’O tā’u e te’ote’o nei i teie mahana,
’O tā’u e fa’ateniteni ’e a tau ’e a hiti noa atu !
 
’Ia ora na, māuruuru ’e pārahi ana’e.
 
 
Traduction du texte en français
A vous tous qui êtes présents
Bonsoir, merci d’être là
Merci à toi Tahiti Nui
Pour ton accueil chaleureux
Reçois les hommages de l’île de Havai’i Nui
Bienvenue encore à tous,
A vous qui détenez le savoir, acceptez nos salutations
Bienvenue à mes frères et sœurs des quatre coins de la Polynésie!
Kuraora! Kaoha! Aloha! Bonsoir!
Tous les élèves de ma commune chérie de Uturoa i te mata a’ia’i vous saluent
Recevez cette couronne odorante qui vient du coeur comme signe de mon respect à votre égard
Je suis la guerrière qui relèvera le défi pour mon école de Vaitahe
 
Je n’ai pas de lance, par contre, j’ai des mots, les mots que m’ont légués mes ancêtres pour vous parler de moi
 
Mon nombril fût coupé dans la commune qui est le centre des îles sous le Vent. L’arbre près duquel mes parents ont ennterré mon nombril, a poussé et a produit.
 
Ainsi Uturoa est devenu ma patrie et je fus alors nommée Miria Russel.
 
Entendez mon discours écrit par Ekana TERIINOHO faisant l’éloge du symbole de ma patrie «  Uturoa i te mata a’ia’i ».
Regardez par ici !
Ecoutez bien !
Les ancêtres disaient ceci :
 
 
A ’Ōuturoa une grande famine sévissait
 
C’était Matari’i i raro, période à laquelle régnait le grand chef Nohoari’i
Le peuple était dans le désarroi, criant famine, faiblissant de plus en plus
Le peuple cherchait par tous les moyens de survivre
Dans leur regard, on pouvait voir toute la souffrance
 
’Uturoa qui court au fara car le fara était la nourriture !
Le fara pā’o’o, le fara uao, le fara purepure et le fara uruhi  mûrissaient à peine que
Les gens se ruaient sur les pandanus pour cueillir
Les fruits,
Ils les mangeaient pour survivre
 
’Uturoa à la terre rouge car la terre rouge était la nourriture.
Le peuple cherchait ce qui pouvait le sauver
 
Ils creusaient et grattaient cette terre rouge
La mélangeaient à de l’eau pour ensuite la manger
 
’Uturoa réduit à l’âcre  « teve » car le « teve » était la nourriture.
Comme ils avaient la gorge sèche,
Ils s’enfonçaient dans les vallées profondes
Pour avoir les racines de « teve » et les manger par la suite
 
 
’Uturoa aux crabes de terre au dos amer car les crabes de terre constituaient la nourriture !
le peuple n’était pas encore rassasié de nourriture
Il se précipitait sur le littoral,
Pour attraper les crabes de terre au dos amer pour ensuite les manger !
Et depuis ce temps là, le peuple fut heureux
 
Ainsi il fut appelé : ’Uturoa i te mata a’ia’i/ ’Uturoa aux yeux magnifiques
 
Tel est le symbole de mon île chérie
Le symbole de ma chère patrie ’Uturoa,
Dont je suis fière aujourd’hui ;
Dont je louerai toujours
 
Merci et à très bientôt !
 
 
 
Ekana TERIINOHO
 
 

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

vos programmes tv