publicité

Orero

De jeunes orateurs déclament les récits de leurs îles, leurs archipels ou de leurs héros en langue polynésienne.

Orero

Orero 2015 : Orateur n°3 - Vinitua TIAAHU

Retrouvez chaque soir à 18h45 et en replay sur polynesie1ere.fr les prestations des 31 jeunes orateurs sélectionnés dans les écoles de toute la Polynésie.
Tous les articles spécial Orero : polynesie.la1ere.fr/orero

Orero 2015 : Orateur n°3 - TIAAHU Vinitua © Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère Orero 2015 : Orateur n°3 - TIAAHU Vinitua
  • Par Polynésie 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Lauréat  n° : 3Date de naissance : 07/09/05
 Age : 9 ans
Ile : TAHITI
 
Commune : PAOFAI
 
Aire linguistique :
REO TAHITI
Archipel : SOCIETEClasse : CM1
 
Genre littéraire :
FA’ATENI
 
TI’A’IRI
Mai Vaihī i Hāmoa, mai Tuha’a pae mā i te fenua ’Enana mā, ’ua parare tō’u ro’o ’ati a’e nā poro e hā o te moananui. « Kukui », « lama », « tutui », « ’ama » ’o tō’u mau i’oa i te reo i teie mau motu. ’O vai au ?
 
I muta’a iho ra, moti i tātahi tere atu i uta, pa’i’uma atu i te tua ’aivi ē, nō te mau motu mou’a noa vau. Tō’u pa’a, tō’u mau huero, faufa’a rahi nō te nūna’a. ’O vai au ?
 
I tātahi, e hotu, e ha’ari, e miro ē, e ’aito tō’u mau hoa. Mātou te ruru fa’aruru i te vero. I uta, e ahi, e mara, e nahe ē, e puarātā tō’u mau hoa, e vehi ’una’una taura’a nō te hupe ahiahi. ’O vai au ?
 
 
Fa’aea ra i te uiui noa. Teie na tō’u mau i’oa i tahito ra, tutui, tutui faraoa, tutui mā’ohi. I teie mahana, ’ua mātau te ta’ata i te pi’i iā’u ē ti’a’iri. Ti’a’iri ra e tō’u huru ! Ē, e hōmā, e huru ato’a tō’u. Tē uiui noa ra paha te tahi i te na ’ō ra’a ē, « e huru ato’a pa’i ïa tō te ti’a’iri, ’a tae ho’i ē ! »
 
E ’ore au e mo’e i roto i te aru. E mātara mai tō’u mau rau, matie teatea, nīnamu matie ta’a’ē. Nō tō’u teitei i ni’a a’e, nau ’eta’eta, māta’ita’i noa ai o te haere mai ra.
 
E ti’a noa na te tahu’a rā’au nō te fa’aora tei ro’ohia i te ma’i. Rā’au ’ōmaha ’ōfa’i, rā’au nō te vahine, rā’au he’a ’ōpī tāpū, rā’au ’oromo’o, rā’au huaira, rā’au ate pau, rā’au ’ōpī, rā’au fe’efe’e ! ’Ua ’ī roa tō’u tumu i te mau ’oti’otira’a, mai te tahu’a tei tatau i tōna iho tino.
 
 
 
 
Hāmani noa ai te tahu’a i tāna rā’au ’oromo’o, pāra’u ma’a hiri pa’a o nō’u i roto i tāna fāri’i pape ha’ari ’ōviri, te ’ohi’ohi ra te mau tamari’i i tō’u mau huero. ’Ei ’ōfa’i mā’ohi nō te tūpa’ipa’i i te ’apu pā’eta’eta, pa’a’ina mai, ta’u atu, te ’auē nei... tei ni’a te ’ofa’i i te rima ! Mai te reira iho ā.
 
 
I te fare e fa’ata’ata’a ai te mau huero, te mea pāpararī i te mea ’ōmenemene. E rave mai teie mau huero nehenehe maita’i, tuitui i ni’a i te nī’au, tuitui i ni’a i te ’ofe, ’ua ineine te mōrī tuitui, tīa’i noa atu ai ’ia mārehurehu.
 
Nō teie mau huero hu’ahu’a, e tāviri. E hinu purupuru te tahe marū noa i roto i te ’apu ha’ari. ’Ia nava’i, pātia atu te tahi more ’ovirivirihia ’ei ’ūiti ē, fa’a’ama atu ai. Tūramarama au noa i te nohora’a.
 
I te feiā i ui māere noa ē, e aha « e huru ato’a tō teie tumu rā’au », ’ēie ri’i noa te tahi faufa’a tupuna. ’A fāri’i mai i teie ma’a mori hinu iti tē ’ama ri’i noa ra, e tōna hau’a au noa nō te ihu.
 
 
 
 
Des îles Hawaii à celles des Samoa, de l’archipel des Australes à celui des Marquises, ma notoriété s’est répandue aux quatre coins de Moananui, le grand océan. « Kukui », « lama », « tutui », « ’ama » tels sont mes noms vernaculaires. Qui suis-je ?
 
Autrefois, du littoral à la montagne, poussant sur les hauteurs, je suis présent uniquement sur les îles d’origine volcanique. Mon écorce, mes graines sont d’une importance ô combien grande à mon peuple. Qui suis-je ?
À la plage, un hotu, un ha’ari, un miro ou un ’aito sont mes amis. Nous sommes les remparts contre les tempêtes et les orages. Le ahi, le mara, le nahe ou le puarātā, mes amis de l’intérieur des terres, voilà la rosée du soir tombant qui se pose sur mes feuillages luxuriants. Qui suis-je ?
Je m’arrête d’interpeler votre curiosité. Voici, jadis mes noms tahitiens, tutui, tutui faraoa, tutui mā’ohi. Aujourd’hui, je suis connu sous le nom de ti’a’iri. Mais ti’a’iri que je suis, n’est pas banal ! Et oui, j’ai aussi des avantages. Il me semble voir certains sourires malicieux « comment ça, des caractères spéciaux, un ti’a’iri, quelle drôle d’idée ! »
Je ne peux pas être fondu dans une forêt. J’émerge avec mon feuillage d’un vert clair, quelque chose de turquoise. Dominant l’ensemble de la forêt par ma grande hauteur, je contemple ceux qui viennent vers moi.
Le tahu’a rā’au, expert en médecine, est régulièrement présent à mes pieds, pour préparer les traitements de ses malades atteints de calculs urinaires, de stérilité féminine, de pertes blanches d’origine vénérienne, d’hémorroïdes, de maux de gorge, d’enflure des testicules, d’insuffisance de sécrétion biliaire, de blennorragie, d’éléphantiasis. Mon tronc porte les traces d’écorce mutilée autant que le corps du tahu’a rā’au marqué de ses tatouages.
Préparant sa recette sans compter le temps qui passe, pour une angine, il gratte mon écorce intérieure d’un brun rougeâtre dans une moitié d’eau de coco vert, alors que les enfants ramassent encore, infatigables mes graines. À l’aide de roches d’origine volcanique, des détonations ça là, ils cassent mes coques dures, puis un hurlement éclate… c’est le doigt qui a pris le coup ! Mais c’est comme ça.
Au retour à la maison, le tri commence, les graines éclatées des graines entières. Ces dernières, bien belles seront enfilées sur une brindille de palme de cocotier ou de bambou. Elles sont alors mōrī tuitui, en attendant d’être allumées à la nuit tombée.
De l’huile sera extraite des graines restantes. Riche, dense, versée dans une noix de coco vidée de sa chair, un bout de corde en more torsadée servira de mèche. Puis viendra le moment de l’allumer. Une lueur douce éclairera le logis.
Aux esprits incrédules qui posaient la question de mes qualités, voilà quelques richesses de notre patrimoine traditionnel. Recevez ces petites lueurs parfumées d’huiles, senteurs douces pour les narines.
 
Pāpa'ihia e
Jacky BRYANT tāne

[REPLAY] #Orero 2015 : Ecoutez Vinitua TIAAHU, 9 ans, de Paofai, #Tahiti

Posted by Polynésie 1ère on samedi 8 août 2015

 

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

publicité
vos programmes tv