publicité

Orero

De jeunes orateurs déclament les récits de leurs îles, leurs archipels ou de leurs héros en langue polynésienne.

Orero

Orero 2016 : Orateur n°27 - Paulo Tepuai

Retrouvez chaque soir à 18h45 et en replay sur polynesie1ere.fr les prestations des 28 jeunes orateurs sélectionnés dans les écoles de toute la Polynésie.
Tous les articles dédiés au Orero : polynesie.la1ere.fr/orero.

Orero 2016 : Orateur n°27 - Paulo TEPUAI © Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère Orero 2016 : Orateur n°27 - Paulo TEPUAI
  • Par Polynésie 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Eloge de Rimatara : « Ô combien je suis peiné pour mon île ! L’île dont je faisais l’éloge, dont j’étais fier, l’île de mes aïeuls, c’est toi, ô Rimatara. De toi, je ressens de la nostalgie. De toi, je m’inquiète. Sur toi, je m’interroge. Quel sera ton devenir ? »
Orero 2016 : Orateur n°27 - Paulo TEPUAI
Orero 2016 : Orateur n°27 - Paulo TEPUAI  -  Polynésie 1ère

 

 
Le lauréat
N°27
Nom et prénom Date de naissanceAge Ile Commune Classe
TEPUAI Paulo04/06/200115 ansRIMATARARIMATARA3ème année
TEI HEA ATURA ‘OE TE AROHA ?
 
E te nûna’a e, te nûna’a o na poro e ha
Ia ora na E manava
’Outou tei ta’iruru  mai
I ni’a i te tahua nei
Te Hui mana, te mauTomite, te mau Metua,
’Outou Te mau Taure’are’a no te Pû fa’a u’i ma’ohi no  Porinetia
Ia nui te HERE i to tatou harereira’a
 
E mahana ’oa’oa teie
E mahana ha’ata’ahia no te ha’a araara te ’orero
Ia vai â te iho
Ia vai â te reo
Ia vai â te henua
 
Teie mai nei au o Paulo a TEPUAI,
O ta ’outou e matamata nei
Taure’are’a no roto mai ia HAUMO’O,
Hano mai nei au no te parau i to’u henua
O NUIOVA i tera ra tau, o RIMATARA i teie tau
 
’Aue te aroha i to’u motu iti e
Te henua o ta’u i ha’ateniteni na
Ta’u i ha’apeu na
Te henua o to’u mau tupuna
O oe e Rimatara
Ta te tama e mihi nei
Ta te tama e hepohepo nei
Ta te tama e uiui nei e
« E aha to ’oe ’ananahi?»
 
Te ’u’uru nei tei poiete hia
Te mamae nei  te henua e te moana
Te pi’i nei te natura
Te tarapape nei te ’a’au o te ta’ata
No te aha? No te aha ?
 
Rimatara I horo’a hia mai
Ei ha’apura’a no ‘oe e te tama
Te ha’aro’o na anei ’oe I tona reo ’oto?
Ua rau, ua rau te ’ino
Ta te henua e inu nei
Ua vi’ivi’i roa te repo
O ’oe te tumu
Tei hea to ’oe here?
Ia here ’oe te henua
E here te henua ia oe
 
Nuiova e
’Oe tei hatua hia I te moana uriuri
Te a’au tei ha’ati ia oe
Vaira’a ma’a na oe
Ta ‘oe e ha’amiti noa nei
Te tuao nei te mau mea ora o te tai
RAHUI ! RAHUI !
A ha’apae ia matou ia ora
A ha’apae ia matou ia ’aere
’Oia mau
Tei hea te here ?
Ia here ’oe te tai
E here te tai ia ’oe
 
A nana te natura
Te aue nei mai te vahine
I hatata i te hanau
E aha ’oe e te tama i na reira ai ?
No ’oe au i vai ai
No ’oe au i poiete hia
Mai te tau e te tau
I riro na vau ’ei ’aha’u no ’oe
Ei ma’a na ’oe
I teie mahana, faufa’a ’ore au no ’oe
Te hurihia nei au I raro
Te nina nei au te auahi
’Aue, ’aue te mamae nei au
E ta ’oe ura ?
Ua naro ia ’oe i teie faufa’a i tapuhia ?
I hea ratou e tau ai?
I hea ratou e hato ai?
Ua tanu, ua tanu te hui tupuna
Te mau huru ra’au :
Te paina, te mape, te hotu,
Te aoa e te vai atura
Teie to ’oe ’una’una
Teie to ’oe ora
Teie te ha’a haumaru ia ’oe
Tei hea atura to ’oe here?
’Oia mau
Ia here ’oe te natura
Ua here te natura ia ’oe
 
E ’oe e te tama no Nuiova e
E aha to ’oe parau ?
Tei hea, te parau no te here ?
Here ra’a te tahi e te tahi
Ua naro, ua naro
Ua ha’apa’o noa te ta’ata ia na iho
Tei hea to reo pi’i?
Haere mai, haere mai tama’a
Ua naro, ua naro
Ua ruri ’e tona ’a’au
Ua î te mi’imi’i , te te’ote’o
I ’ore ai te ta’ata e ’ite
i te ta’ata
’Aue te pe’ape’a no ’oe e te tama e
’Anotau ahoaho teie
Ua î te ’ino e te fe’i’i
Te haere nei tatou i hea ?
’Oia mau
Ia here ’oe i te ta’ata
E here ato’a mai te ta’ata ia ‘oe
 
Nahea ’oe, nahea ’oe ?
A ’oto, a hariu I te tumu ’o te aroha
A ora i te here matamua
Ta to tupuna I mau na
Tana i ha’api’i ia ‘oe
A ho’i , a ho’I i to iho tumu
Ia vai a ’oe
Ia vai a te here
Teie nei , e a tau a hiti noa atu
 
E te naho’a
’Outou tei ha’aro’o mai
E te mau taure’are’a no te Pû fa’au’i ma’ohi
A tû, a tû,
A mau i te aroha i to ’a’au
A ha’ari’I mai I te hei o te here
 
Te aroha e, IA ORA !
 
Où est-tu donc passé l’amour ?
 
O peuple, peuple des quatre extrêmes
Bonjour et Bienvenue
Vous qui êtes venus
Sur cette place
les autorités, le jury, les parents
Les jeunes des centres de jeunes adolescents de Polynésie-Française
Que notre rencontre soit emplie d’amour
 
Aujourd’hui est un jour de joie
Journée dédiée à la promotion de l’art déclamatoire
Que perdure la Culture !
Que la Langue soit promue!
Que le Pays soit reconnu !
 
Me voici Paulo TEPUAI
que vous avez l’honneur d’admirer
  jeune venant de Haumo’o
Je suis venu pour vous présenter mon île
Autrefois appelée Nuiova et aujourd’hui Rimatara
 
O combien je suis peiné pour mon île !
L’île dont je faisais l’éloge
Dont j’étais fier
L’île de mes aïeuls
C’est toi, ô Rimatara
De toi, je ressens de la nostalgie
De toi, je m’inquiète
Sur toi, je m’interroge
Quel sera ton devenir?
 
La création crie au désespoir
La terre et la mer souffrent
La nature crie « Au secours »
Le cœur des Hommes est dans l’angoisse
Pourquoi? Pourquoi donc?
 
Rimatara un cadeau offert
Pour t’accueillir ô l’enfant!
Entends-tu son gémissement?
Le mal se multiplie
Ce que la terre essaie d’engloutir
La terre est polluée
Tu en es la cause
Où est l’Amour qui est en toi?
En aimant la terre
La terre t’aimera en retour
 
Ma chère Nuiova
Ceinturée par le grand Océan
Le récif qui t’entoure
Est ton garde-manger
Dans lequel tu te sers quotidiennement
Tous les êtres vivants qui s’y trouvent crient
RAHUI ! RAHUI !
Laisse-nous vivre!
Laisse- nous nous reproduire
En effet,
Où est l’Amour ?
Respecte la mer
Et la mer te respectera en retour
 
Interroge la nature
Elle gémit comme une femme qui souffre de la Douleur de l’enfantement
Pourquoi agis-tu ainsi toi enfant ?
J’existe pour toi
J’ai été créée pour toi
Depuis la nuit des temps
Je suis celle qui te couvre
Celle qui te nourrit
Aujourd’hui, je ne vaux rien pour toi
Je suis mise à terre
Détruite par le feu
Oh ! comme j’ai mal !
Et ton ’Ura ?
As-tu oublié ce trésor sacré?
Où iront-ils se percher?
Où iront-ils faire leur nid?
Les ancêtres ont planté
Toutes sortes d’arbres
Le « paina », le « mape », le « hotu »,
le « aoa » et bien d’autres
C’est ce qui fait ta beauté
C’est ce qui fait que tu vives
C’est ce qui fait que ça te rafraîchit
Mais où est donc passé ton amour?
Effectivement,
 Aime la nature
Et la nature t’aimera en retour
 
Et toi, ô enfant de Nuiova
Que peut-on dire de toi?
Où est passé l’Amour ?
L’Amour pour son prochain
Il a disparu, disparu
L’être humain ne s’occupe que de lui même
Où donc passé cet appel d’invitation
Venez, venez manger !
Il a disparu, disparu
Ton cœur s’est tourné
Remplis d’égoïsme et de fierté
Au point de ne plus voir l’Homme comme son vis à vis
Quel malheur pour toi mon enfant
Les temps sont difficiles
Scandés par le mal et la haine
Mais où allons-nous?
Effectivement
En aimant l’Homme
L’Homme t’aimera en retour
 
Comment feras-tu, comment feras-tu?
Pleure, fixe ton regard vers la source de l’Amour
Vis ce premier amour
Celui que tes aïeux ont vécu
Qu’ils t’ont transmis
Retourne-toi vers ta Culture
Afin que tu prospères
Afin que l’amour revive
Dès maintenant et à jamais
 
O peuple
Vous qui m’écoutez en ce moment
Jeunes des Centres de Jeunes Adolescents Levez-vous, allez de l’avant avec courage,
Ancrez l’amour dans vos cœurs
Recevez la couronne de l’amour.
 
Que vive l’Amour !
 
 
Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
vos programmes tv
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play