publicité

« Entre tradition et modernité » - Polynés'îles - 23 02 2015

Découvrez ce lundi 23 février  le magazine de Cybèle Plichart « Entre tradition et modernité ». Suite au magazine, Olivier Gelin reçoit le sociologue Tamatoa Bambridge. Ensemble, ils évoquent notamment la question de la propriété intellectuelle.

Polynés'iles lundi 23 02 15 à 19h25 sur Polynésie 1ère - "Entre tradition et modernité" © Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère Polynés'iles lundi 23 02 15 à 19h25 sur Polynésie 1ère - "Entre tradition et modernité"
  • Par Polynésie 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Polynés'iles lundi 23 02 15 à 19h25 sur Polynésie 1ère - "Entre tradition et modernité" © Isabelle Guardia

Lundi 23 février, à 19h25 : « Polynés’îles »

 
Le magazine brosse le portrait de deux entrepreneurs locaux qui se lancent dans la fabrication de produits au départ « traditionnels » devenus entre leurs mains plus « contemporains ». Passionnés, ils forment le trait d’union entre deux univers.

Isabelle Guardia s’est lancée dans l’aventure il y a un peu plus de trois ans.  Elle crée des modèles de paniers, pochettes et bagages en pandanus, particulièrement bien finis, auxquels elle rajoute des éléments rendant ses produits dans l’air du temps.  Bien qu’en rapport étroit avec des artisanes notamment de Rurutu et de Rimatara, Isabelle voulait découvrir l’artisanat « de l’intérieur ».  Couper les feuilles, préparer le pandanus, se trouver à côté des mamas lorsqu’elles tressent. Elle souhaitait se plonger dans leur univers authentique, nous l'avons suivie à Raivavae.

Alexandre  Genton, lui, initie peut-être le retour des pirogues à voiles dans nos lagons. Il fabrique notamment des va'a motu en bois latté et époxy. Ses petits bolides, les va'a tri, participent au Heiva, ce qui agace les puristes.

Toute la problématique est là : entre tradition et modernité, faut-il choisir ? Peut-on faire du business avec les objets traditionnels ? L'anthropologue Edgard Tetahiotupa nous livre son regard. Et pour compléter la réflexion, le sociologue Tamatoa Bambridge sera l'invité d'Olivier Gelin, notamment autour de la question de la propriété intellectuelle.

Cybèle Plichart © Nathalie Guyon, France Télévisions

Interview de la réalisatrice : Cybèle Plichart

 
Quel est le point de départ de ce sujet ?
 
J'ai rencontré Isabelle Guardia il y a des années à Bora Bora - elle travaillait dans la bijouterie de luxe avec panache -  et l'ai retrouvée à Tahiti dans un salon d'artisanat d'art où elle exposait ses propres produits, des "paniers marchés" revisités. Interpellée par ses créations, je lui ai proposé de la suivre lors d'un voyage aux Australes.  Elle aspirait à découvrir les techniques de tressage de l'intérieur et pourquoi pas, dénicher de nouveaux talents. J'ai pensé rapidement faire un portrait croisé de deux entrepreneurs, j'ai cherché un univers différent… et les pirogues d'Alexandre Genton se sont imposées à moi.
 
Que nous apprennent les projets de ces deux entrepreneurs ?
 
Isabelle Guardia est très discrète sur ses origines tahitiennes et pour autant, cette  quête d'authenticité alliée à la modernité lui ressemble car elle est à l'aise dans tous les milieux sociaux et culturels. Pareil pour Alexandre Genton qui a grandi près de la mer, ici en Polynésie. Il n'hésite pas à participer aux courses de pirogues à voile du Heiva, montrer ce qu'on peut faire avec un va'a tri. Mais pour Isabelle comme pour Alexandre, ce que j'ai apprécié chez eux, c'est cette notion de respect.  Ils ne s'imposent pas, ils tentent de convaincre car sont eux-mêmes convaincus mais avec beaucoup d'humilité et de respect, notamment pour les anciens.
 
Quel est le potentiel de ces produits traditionnels « modernisés » ?
 
Le potentiel est là... Après, il y a la volonté des uns et des autres.  Les activités des hôtels par exemple, certains ont opté pour le va'a motu, conçu à partir du modèle traditionnel. Voilà qui pourrait développer la filière. Même chose pour les créations d'Isabelle, qui souffrent parfois du manque de matière première. Pourtant de grandes maisons de luxe l'ont approchée...

Bande annonce de l'émission:
Bande annonce Polynés'iles lundi 23 02 15 à 19h25 "Entre tradition et modernité"
Pour voir ou revoir l'émission: http://polynesie.la1ere.fr/emissions/polynes-iles

Patita Savea, JRI Polynésie 1ère © Isabelle Guardia
REALISATION : Cybèle Plichart
IMAGES : Patita Savea, Sandro Ly, Marcel Bonno, Hubert Liao
MONTAGE : Aurélien Ng Fok
MIXAGE : Fent Tetuamanuhiri

Emission à retrouver sur : http://polynesie.la1ere.fr/emissions/polynes-iles
publicité
Tahiti Informations

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

vos programmes tv
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play