publicité

[REPLAY] Spécial Marquises - 17/09/2018

Lundi 17 septembre à 19h30, votre magazine Vevo met en lumière l'archipel des Marquises. Lucile Guichet et Jacques Damour abordent les thèmes de la santé, de l'économie et un aspect d'une tradition bien ancrée, la chasse aux cochons sauvages. Restez sur Polynésie la 1ère !

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère
  • polynésie la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Lundi 17 septembre à 19h30, votre magazine Vevo vous retrouve pour une édition spéciale consacrée aux Marquises. Trois magazines, trois thèmes, une réalité qui illustre le quotidien des habitants de l'archipel ; un spécial Marquises signé Jacques Damour et Inatio Raveino.
 
© Polynésie la 1ère

 

 Jacques Damour, journaliste - grand Reporter à Polynésie la 1ère                                               





 
© Polynésie la 1ère
 




 

Inatio Raveino, journaliste rédacteur à Polynésie la 1ère  




 

LES « AITO » DE HANATEA

A Hiva Oa les montagnes et vallées inhabitées abritent des dizaines voire des centaines de cochons sauvages. La chasse de nuit au fusil est régulièrement pratiquée. Cet art sacré, à mi-chemin entre vrai savoir-faire et transmission de valeurs n’est pas seulement préservé.

Les générations futures de la terre des hommes doivent elles aussi pouvoir apprécier et sauvegarder ce que l’intelligence ancestrale, agrémentée certes de technologie moderne leur a laissé. Ces chasseurs de la nuit ont accepté que Jacques Damour et Inatio Raveino, les suivent dans cette traque sans répit, mais sous certaines conditions.
 

CENTRE MÉDICAL HIVA OA

Dans les archipels éloignés, l’offre de soins est souvent dégradée et parfois totalement inapropriée. Force est de constater que  l’insularité et l’isolement sont des facteurs défavorisant pour ces polynésiens qui vivent loin de la capitale. Les stratégies de santé du pays ne sont pas égalitaires face aux paumotu, marquisiens ou tuhaapae.

Les subdivisions de ces archipels sont sans aucun doute “les plus précaires et les plus fragiles du système de soins polynésiens. Exemple aux Marquises. La santé des habitants de l’île de Hiva Oa repose sur un centre médical implanté à Atuona. Jacques Damour nous montre à travers ce magazine qu’il a réalisé comment l’équipe médicale tente de faire face à toutes les situations.
 

LE MIEL DE HIVA OA : UNE SUCRÉE DE BONNE IDÉE

Linéa Rocher était enseignante rien ne prédestinait à ce qu’un jour elle prenne la décision de quitter son emploi pour se consacrer totalement à l’une de ses passions : les abeilles. Linéa s’est lancée dans l’apiculture il y a une douzaine d’années. Les longues soirées passées à s’informer, à lire, à apprendre, à comprendre les techniques apicoles ont fini par payer. Installée à Hiva Oa aux Marquises avec mari et enfants, la jeune femme est la seule apicultrice de l’île.
 
© polynésie la 1ère
© polynésie la 1ère

Le replay :


Bande annonce : 
Vevo - Spécial Marquises
Tahiti Informations

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
vos programmes tv
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play