French Bee demande à son tour l'aide de l'Etat

transports
French Bee a transporté plus de 20 000 passagers entre juillet et septembre
©christophe Marquand

Après Air France et Air Tahiti Nui, au tour de French Bee et d'Air Caraïbes de demander un appui financier de l'Etat.

Air Caraïbes et French Bee, les deux transporteurs aériens du Groupe Dubreuil sont les seules compagnies françaises à ne pas avoir été aidées par l'Etat. Marc Rochet, vice-président d'Air Caraïbes et président de French Bee, annonce que les deux compagnies ont demandé de l'aide de l'Etat et que des discussions sont en cours.

Marc Rochet est interrogé par Jean-Michel Mazerolle :

"Nous demandons à l'Etat de nous aider à nous relever"

Le dirigeant table par ailleurs sur une reprise très forte cet été. Air Caraïbes et French Bee postuleront aux créneaux de décollage à Orly que s'est engagée à céder Air France pour obtenir le feu vert de Bruxelles à sa recapitalisation.