Hiro'a tumu #29 : le phare de la pointe Vénus

patrimoine
Hiro'a tumu #29 : le phare de la pointe Vénus
Hiro'a tumu #29 : le phare de la pointe Vénus ©Moetera Prod
Découvrez ou redécouvrez le patrimoine du fenua.

La pointe Vénus doit son nom au souvenir de la mission du capitaine Cook en 1769, dont le but était l’observation de la planète Vénus. La baie de Matavai fut d’ailleurs le lieu de mouillage de nombreux navigateurs, dont Wallis. Le phare a été construit en moellons et coraux à partir de 1867 - il est toujours en activité et désormais complètement automatisé. 

La personne qui l’a conçue est le père de Louis Robert Stevenson, grande famille d’ingénieur en optique pour les phares. C’est le Comte Emile de la Roncière, « commandant commissaire impérial » sous le règne de la reine Pomare IV, qui avait ordonné la construction de cet ouvrage.

L'unique phare de Tahiti et premier phare du Pacifique sud mesurait à l'origine 25 mètres de hauteur, il a depuis été surélevé et fait aujourd'hui 32,85 mètres de haut. 

Il a survécu à toutes les catastrophes naturelles que Tahiti a connu mais aussi à d'autres menaces. Par exemple, les habitants de Mahina l'avait entièrement camouflé avec des palmes de cocotier lors de la seconde Guerre Mondiale, afin d'éviter à l'ennemi de débarquer...

Version française 

©polynesie

Version tahitienne

©polynesie