polynésie
info locale

Les fruits et légumes locaux ne font pas envie

agriculture
Les fruits et légumes du marché de Papeete n'ont pas la côte en ce moment...
©commons.wikimedia.org
Comme toujours, après la saison des pluies, les fruits et légumes locaux sont chers et de mauvaise qualité. La réunion de la Conférence Agricole, qui se tient ce matin, va se pencher sur le problème.
La même histoire résonne depuis toujours dans la tête des consommateurs. La saison des pluies est toujours une période fâcheuse pour les fruits et légumes locaux. Les agriculteurs vendent non seulement des produits qui se raréfient, mais qui sont également chers. Pour couronner le tout, le gouvernement a toujours fonctionné dans un système protectionniste, qui empêche les importateurs de commander d'avantage de produits de bonne qualité.

La réunion mensuelle de la Conférence Agricole a lieu ce matin et va se pencher sérieusement sur la question. Pour rappel, c'est une instance créée il y a 17 ans par le gouvernement composée des producteurs agricoles, des grossistes distributeurs et des administrations concernées par le secteur agricole.
Cette réunion a pour but de fixer les quotas d'importation des produits agricoles et d'élévages. Ce matin, les échanges devraient être vifs car la Direction Générale des Affaires économiques, dirigée par William Vanizette, veut confronter les agriculteurs locaux à une vraie concurrence. Les négociations aboutiront peut-être à une ouverture plus large des importations des fruits et légumes.

Les fruits et légumes locaux ne font pas envie