Point Covid du 3 août : 1 nouveau décès et 379 nouveaux cas

coronavirus tahiti
covid
Longue file d'attente à l'Institut Louis Malardé pour obtenir un test PCR. ©Jérôme LEE/POLYNESIE la 1ère
Le variant Delta continue son ascension, en particulier sur Tahiti. Ce mardi 3 août, la Polynésie déplore un décès supplémentaire des suites du virus et 379 nouveaux cas positifs au cours des dernières 24h. 97% des nouveaux cas étaient touchés par le variant Delta, avant que le criblage ne s’arrête.

Ils étaient nombreux encore ce mardi 3 août à se faire dépister à l'Institut Louis Malardé de Papeete ou à aller se faire vacciner.

La deuxième vague de Covid-19 continue son ascension, particulièrement sur Tahiti. Ce mardi, la Direction de la Santé déplore un nouveau décès des suites du virus, ce qui porte à 154 décès au total depuis le début de l'épidémie, et comptabilise 379 nouveaux cas positifs au cours des dernières 24 heures. 63 hospitalisations sont en cours dont 9 en réanimation, à Tahiti et Moorea.

carré épidémiologique 3-08
©Direction de la santé

L'Institut Louis Malardé observe une nette hausse de demandes de tests Covid depuis la semaine dernière, "presque 500 personnes hier" observe Hervé Varet, le directeur de l'institut. Pour les personnes symptômatiques, un premier test antigénique est d'abord réalisé. Les résultats apparaissent en 15 minutes. Un contrôle du résultat est effectué par test RT-PCR.

Les cas contact quant à eux, doivent rester vigilants quant à leurs symptômes, en isolement si possible. En cas de maintien d'une activité professionnelle, il est recommandé de limiter ses interactions, déjeuner seul, se laver les mains régulièrement. Dès l'apparition des premiers symptômes, aller se faire tester. En l'absence de symptômes au bout de 10 jours, les cas contact sont considérés comme non porteurs du virus.

Nous avons arrêté de faire le criblage variant sur la population locale.

Hervé Varet, directeur de l'Institut Louis Malardé

"Nous avons arrêté de faire le criblage variant sur la population locale, il y a à peu près 2 semaines, d'un commun accord avec le ministère de la santé. Sur la base des résultats positifs de la population locale, plus de 97% des personnes étaient variant Delta." Seuls les habitants des îles et les arrivées internationales sont encore criblés, afin de vérifier la circulation du variant. Le directeur de l'institut note que "cette épidémie est beaucoup plus rapide. Ça monte très vite, j'ose espérer que ça ne dure pas très longtemps." Hervé Varet qui rappelle l'importance de maintenir les gestes barrière, "nous sommes dans une flambée épidémique" : porter un masque, se laver les mains, minimiser ses sorties entre amis, "on revient comme en octobre 2020" résume-t-il.

La commune de Moorea-Maiao vient de mettre en place un hébergement dédié pour les personnes positives à la Covid-19, mais dans l'impossibilité d'effectuer une quartorzaine à domicile. Il est sité à Teavaro, à proximité de l'hôpital, et prévu pour 50 personnes.