polynésie
info locale

Deux frères à la barre pour des vols à Bora Bora

faits divers tahiti
Tribunal de Papeete
©Polynésie la 1ère / Élodie Largenton
Deux frères ont été condamnés, lundi 27 janvier, par le tribunal correctionnel pour une série de vols à Bora Bora. Parmi les victimes, le centre pour personnes handicapées de Bora Bora.

 
Ils ont 19 et 20 ans. Deux frères ont été jugés, ce lundi 27 janvier, en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Entre le 8 et le 20 janvier, ils ont commis avec l’aide d’un mineur, des cambriolages à Bora Bora. Parmi les victimes, des particuliers, la Direction de l’Equipement mais aussi le centre pour personnes handicapées. Cette structure connue de tous sur l'île, est située à proximité de la maison des deux prévenus. Elle accueille une vingtaine de résidents qui souffrent de différents handicaps.

Après s'être introduits dans des maisons pendant que les propriétaires dormaient pour y voler des téléphones ou être entrés à la Direction de l'Equipement pour y dérober des outils, c'est donc le centre pour personnes handicapées que les jeunes ont cambriolé avec l'aide d'un ami mineur. C'est d'ailleurs, ce dernier, qui avait déjà volé un ordinateur, qui leur aurait proposé ce nouveau larcin, le soir du lundi 20 janvier.

Ils repartiront avec le téléphone portable de la directrice, téléphone qui contient toutes les données sur les résidents du centre, un disque dur offert par des donateurs, une enceinte de musique et des produits d'hygiène achetés par les pensionnaires, eux-mêmes. " Ce sont ces enfants-là qui ont planté, peint des paréos, qui ont fait des activités manuelles avec l'aide de leurs parents, pour qu'on ait tout ça " indique Gisèle Mana, la présidente de l’association, bénévole comme les autres membres de la structure.

Quand le président du tribunal correctionnel a demandé aux deux frères pourquoi ils avaient cambriolé le centre, le plus jeune a répondu " comme ça seulement ", son aîné s'est, quant à lui, excusé. Pour le procureur, ces deux jeunes " n'ont aucune conscience de la portée de leurs actes ". Leur avocat a souligné leur manque de repères, chassés de la maison familiale par leurs parents, ils vivent dans la rue depuis 3 semaines.

L’aîné des frères, en récidive légale, a été condamné à 2 ans de prison dont 8 mois avec sursis mise à l’épreuve de 2 ans. Et son cadet, à 2 ans de prison dont un an avec sursis mise à l’épreuve de 2 ans. À leur sortie de prison, ils devront trouver un travail ou une formation, se soigner, indemniser les victimes, et auront l'interdiction de paraître à Bora Bora pendant 2 ans. L'ami mineur, nourri à quelques occasions par le centre qu'il a cambriolé, sera jugé lors de l'audience foraine du mois de mai à Bora Bora.
 
Publicité