Affaire Ramin: début du procès aux Assises le 13 Mai

faits divers tahiti
ramin
©P.1ère
Saura-t-on enfin ce qui s’est passé à Nuku Hiva fin 2011 ? Le procès d’Henri HAITI, principal suspect dans cette affaire, débute mardi. Ce marquisien est le meurtrier présumé de Stefan Ramin, un touriste allemand. Ses restes ont été découverts dans un brasier à Nuku-Hiva.

4 jours seront nécessaires aux jurés pour faire la lumière sur ce tragique fait divers et rendre un verdict. Le drame avait défrayé la chronique dans les médias étrangers et Heike DORSCH, agressée début Octobre 2011 a même écrit un livre sur sa tragique mésaventure. Mais selon son avocate, Maître Marie EFTIMIE-SPITZ, "elle n'assistera pas aux débats, elle est encore très éprouvée, et ne veut pas se retrouver face à son agresseur".

La touriste allemande propriétaire d'un voilier au mouillage a expliqué aux gendarmes ce dimanche 9 Octobre avoir été abusée sexuellement, puis attachée à un tronc d'arbre par son son agresseur, avant de réussir à s'enfuir et à nager vers le bateau de ses amis. Les premières recherches approfondies de Stefan ont été lancées le lundi. 2 jours plus tard, les enquêteurs découvraient les restes d'un brasier auprès d'un ruisseau. Des os calcinés, des dents et des résidus de tissu et de plastique fondus, ainsi que des verres de lunettes étaient retrouvés dans les cendres.

Après une dizaine de jours, les prélèvements ADN ont prouvé que le corps retrouvé brûlé était bien celui de Stefan. Pendant ce temps, les gendarmes du Groupe d'intervention mobile mettront 50 jours à retrouver Henri HAITI, une cavale impressionnante et des faits pour lequel il va être jugé pour "homicide volontaire suivi et/ou précédé d'un autre crime". Un fait divers qui a pris une tournure sexuelle quand Henri Haiti affirme qu'il a été violé par le touriste allemand. Mais le juge d'instruction favorise trois hypothèses: celle d'une "identification de l'agresseur à sa victime", connaissant la "forte propension au mensonge" d'Arihano Haiti et ses penchants homosexuels", la deuxième est celle d'un "crime crapuleux" dans lequel Haiti voulait se rendre sur le voilier du couple d'Allemands pour y rechercher de l'argent. Enfin, le juge estime qu'il est possible qu'une bagarre ait éclaté entre les deux hommes, partis à la chasse aux chèvres.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live