Air Tahiti : un équilibre difficile à trouver

économie tahiti
Air Tahiti
Air Tahiti ©DR
Pour ne pas perdre de l’argent, la compagnie doit réorienter progressivement sa stratégie pour les années à venir. Elle est tiraillée entre sa mission de service public et son équilibre financier.
Cela fait deux ans qu’Air Tahiti a décidé de réduire la fréquence de ses vols. Toutes les lignes sont concernées. Cela représente en moyenne une dizaine de liaisons supprimées, par semaine si l’on compare aux années précédentes. La décision est prise en fonction du taux de remplissage des avions. La compagnie se fixe un seuil minimum de 50 % en dessous duquel elle revoit son plan de vol.
 
Air Tahiti est donc constamment obligée de trouver un équilibre. Ainsi, lors de la haute saison, des vols sont rajoutés pour répondre à la forte demande, par exemple lors d’un événement tel que Hawaiki Nui. En période de vacances scolaires, des vols charters sont mis en place pour rapatrier les élèves dans les archipels. Et c’est donc en période creuse que la majorité des vols sont supprimés. Si elle ne prenait pas cette décision, la compagnie ferait face à des pertes importantes car les clients se comptent, sur certaines lignes, à peine sur les doigts d’une main. Avec 9 ATR et 5 petits appareils, le transporteur doit assurer 47 lignes aériennes sur un territoire aussi vaste que l’Europe
 
Subventions en négociation
 
Autrefois, en contre partie, le Pays assurait la subvention du carburant. Mais cette subvention s’est réduite au fil du temps occasionnant une charge supplémentaire  pour Air Tahiti alors que la délégation de service public, elle, est restée la même.
 
Cet accord doit justement être renégocié avec le Pays avant la fin de l’année. C’est ce document qui prévoit notamment l’obligation de desservir ces atolls éloignés, et donc pas du tout rentable. Nul doute qu’Air Tahiti et le Pays auront des positions à défendre. Une rencontre est prévue cet après-midi, mercredi.
Liaison inter-iles avec Air Tahiti
Liaison inter-iles avec Air Tahiti ©Polynésie 1ère