Alerte sanitaire: retrait de fromages reblochons laitiers pour suspicion de présence de salmonelles

santé tahiti
reblochon
©D.R.
Le bureau de veille sanitaire précise qu'il s'agit d'une mesure de précaution concernant les produits écoulés par la société "Fromageries Pochat et Cie" et "Société laitière des Hauts de Savoie" qui fabriquent et commercialisent des reblochons laitiers.
Ces deux sociétés procèdent par mesure de précaution à un retrait de la vente et à un rappel de reblochons laitiers suite à la suspicion de la présence de salmonelles.
 
Les produits concernés par ces mesures sont :
 
  • des ½ reblochons de marque sanitaire FR 74-011-060 CE imprimée dans un ovale sur l’emballage avec une DLUO antérieure au 4/07/2014.
  • des petits reblochons, des gros reblochons et des ½ reblochons de marque sanitaire FR 74-116-050 CE imprimée dans un ovale sur l’emballage avec une DLUO antérieure au 20/08/2014.
 
Toutes les marques commerciales de reblochons laitiers portant ces marques sanitaires sont concernées. Les investigations menées en Polynésie française ont permis d’identifier plusieurs commerces ayant pu vendre ces produits. Il s’agit entre autres de :
 

·Supermarché Hamuta

·Supermarché Marina

·Super U Venustar

·Hyper U Pirae

 
Les magasins concernés ont mis en place des affichettes au niveau des rayons afin d’informer les consommateurs.
 
Recommandations aux consommateurs
 
L’ensemble des produits a été retiré de la commercialisation. Certains de ces produits ont cependant été commercialisés avant la mesure de retrait. Il est donc vivement recommandé aux personnes qui détiendraient ces produits de ne pas les consommer et de les détruire, ou de les rapporter au magasin. Les toxi-infections alimentaires causées par les salmonelles se traduisent par des troubles gastro-intestinaux souvent accompagnés de fièvre dans les quarante huit heures qui suivent la consommation des produits contaminés. Ces symptômes peuvent être aggravés chez les jeunes enfants, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées. Les personnes qui auraient consommé les produits mentionnés ci-dessus et qui présenteraient ce type de symptômes sont invitées à consulter, sans délai, leur médecin traitant en lui signalant cette consommation ainsi que le lieu et la date d’achat.