"Ananahi, demain", doublement primé au Festival international du film insulaire de Groix

cinéma tahiti
Ananahi demain
Ananahi demain
Après le prix du Public lors du FIFO cette année, le film « Ananahi, demain », de Cécile Tessier Gendreau, vient de recevoir le prix Lucien Kimitete ainsi que le prix du Public au 14ème festival international du film insulaire de Groix, en Bretagne, qui s’est tenu du 20 au 24 août 2014.

"Ananahi demain" reçoit le Prix Lucien Kimitete et le Prix du Public 


Une belle reconnaissance pour ce film coproduit par Anekdota et Polynésie 1ère et qui enquête sur l’identité marquisienne à travers le regard sans concession du groupe Takanini.

Ananahi demain
Ananahi demain

Ananahi demain …

Takanini entame sa tournée dans les Iles du Vent. Premier groupe Marquisien à chanter sa culture, affirmer sa langue et ses valeurs à travers un style de reggae inédit, il suscite par son originalité un engouement sans précédent dans le Pacifique Sud. Un cri d’alerte à toute une génération pour lui dire qu’elle doit se réveiller, se prendre en main…
2013 -Tourné en Polynésie Française - 52 min - Réalisation : Cécile Tessier Gendreau Production : Anekdota Productions / Polynésie 1ère

Deux autres productions d’Outre-mer 1ère ont été distinguées :

 

Horizons chimériques
Horizons chimériques

Horizons chimériques

« Horizons chimériques » a remporté le Prix du Public, 2ème place (ex aequo) au Festival International du Film Insulaire de l'île de Groix
 
Bruno, Jean-François, David et les autres… ont quitté la France, il y a plusieurs décennies. Ils ont succombé au mythe des pays ensoleillés. Une fois sur place, il a fallu déchanter : trouver un emploi s’est révélé difficile et aujourd’hui, ils vivent de la débrouille, marginalisés, déracinés, en rupture avec la société. Ils nous racontent leur histoire, leur vie au quotidien, leurs déconvenues dont aucune n’aura cependant altéré une immense soif de liberté.
2014 - Tourné à Tahiti et en Guyane - 52 min - Réalisation : Gilles Dagneau - AAA Productions / Outre-mer 1ère
 
Nous irons voir Pele sans payer
Nous irons voir Pele sans payer

Nous irons voir Pelé sans payer

Prix du Public, 2e place (ex aequo) au Festival International du Film Insulaire de l'île de Groix
 
En janvier 1971, le Santos FC, le mythique club de foot de São Paulo avec à sa tête le non moins mythique “roi Pelé”, débarque en Martinique afin de disputer un match contre les meilleurs joueurs locaux. La belle affiche a un prix, le coût du billet est multiplié par dix, mettant l’événement hors de portée de la plupart des Martiniquais. Un groupe d’extrême gauche fraîchement constitué baptisé “Groupe d’Action Prolétarienne (GAP)”, qui puise ses influences chez Mao et Frantz Fanon, voit là l’occasion d’un premier coup d’éclat politique. Tout est bon pour la révolution. Ils mettent en branle un mouvement dont le mot d’ordre sera “Nous irons voir Pelé sans payer”. Et pendant que l’équipe martiniquaise s’entraîne, la campagne s’organise. Grèves, tracts, graffitis, manifestations à Fort de France, le mouvement prend de l’ampleur…
2014 - Tourné en Martinique – 65 min - Réalisation : Gilles Elie-Dit-Cosaque - Production : La Maison Garage Martinique 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live