Après une brève fermeture, le club de plongée "the six passengers" de Rangiroa a repris son activité (MAJ)

justice tahiti
accident plongée Rangiroa
accident plongée Rangiroa ©Polynésie 1ere
Brièvement fermé suite à la noyade d'une touriste japonaise, le club de plongée de Rangiroa a rouvert ses portes.

Le centre de plongée "The Six passengers" a été très brièvement  fermé par décision de justice suite à une plainte en référé déposée par le ministère de la jeunesse et des sports, après la noyade d'une touriste japonaise le 27 juillet 2014.

Dans son argumentaire, l'avocat du club de plongée, François Quinquis, avait mis en avant le risque pesant sur les emplois, ce qui n'avait pas empêché le tribunal de trancher en faveur du Pays :

Arrêté du tribunal

La fermeture administrative du club n'a toutefois duré que quelques jours. La société "Six passengers" ayant rapidement fait valoir que sa condamnation était disproportionnée, que les arguments avancés n'étaient pas fondés et que la procédure était entachée de vice de forme et de procédure.

Face à cet argumentaire, un second jugement en référé, cette fois favorable au club, est intervenu alors même que le pays a purement et simplement abrogé l'arrêté de fermeture du club qui a pu dès lors reprendre son activité.

Ordonnance de désistement