Avec la démolition du Royal Papeete, c'est la fin d'une époque

histoire tahiti
Démolition du Royal Papeete : la fin d'une époque
©Polynésie 1ère
Deux opérations de déconstruction vont viser des bâtiments emblématiques de Tahiti. L'ancien hôpital de Mamao et le Royal Papeete. Ils symbolisent la fin d’une époque. Le Royal Papeete était un lieu de rendez-vous incontournable dans les années 80-90 pour les noctambules polynésiens.





Au Royal Papeete, il y avait 2 boîtes distinctes. Le Tamure Hut et la Cave. La première était surtout destinée à celles et ceux qui avaient plus besoin de calme pour passer du bon temps en couple. La petite salle accueillait un petit orchestre. Par contre, la Cave rassemblait tout le peuple. Les gens y venaient pour s'amuser. La musique tahitienne rythmait les soirées, notamment grâce au groupe Royal Band. C'était l'époque où ils sortaient sans se soucier des contrôles d'alcoolémie ou de la délinquance.

Démolition du Royal Papeete : la fin d'une époque
©Polynésie 1ère

Roger Tetuanui, ancien guitariste du groupe entre 1989 et les années 2000, nous parle de l’ambiance, en ce temps-là, au sein de l’établissement. Ainsi que de leur dernière représentation, il y a plus de 15 ans.

Et cela, tout en musique :

Royal Papeete nostalgie


L’ancien hôpital Mamao et l’hôtel Royal Papeete disparaîtront avant la fin de l’année. Le ministère de l’équipement va y consacrer une enveloppe d’au moins 140 millions cfp. Cela comprend la démolition des structures. Et les opérations de désamiantage.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live