polynésie
info locale

Bac de français : des sujets atypiques

bac Tahiti
Bac de français : des sujets atypiques
©Polynésie 1ère
Le baccalauréat de français a eu lieu lundi 12 juin, pour les élèves de première. 4 heures pour disserter sur 4 poèmes. Mais l’originalité de l’épreuve cette année, c’est que les poèmes ne parlent ni d’amour, ni de rêverie, mais d’objets du quotidien.
Les candidats ont été surpris. Ils n’ont pas été à l’aise avec le sujet. Certains professeurs de français ont trouvé ces sujets originaux et enthousiasmants même s’ils demandaient un effort d’imagination (voir les épreuves plus bas).

Emilie Brun, professeur de français, est interrogée par Nicolas Suire :

D’un point de vue pédagogique, il s’agit de démontrer que la poésie peut parler de tout, y compris des objets du quotidien. Mais les candidats ont été déstabilisés par ce concept. Ils ont eu du mal à trouver l’inspiration...



Inspirés ou pas, les candidats ont dû trouver la motivation pour rédiger leur dissertation. Ils ont  2 semaines de répit avant de s’attaquer à l’épreuve orale.

 

Morceaux choisis des épreuves du bac de français
Les textes du corpus

  • TEXTE A : Pierre de RONSARD, "La salade" (vers 1 à 23), Le premier Livre des poèmes, 1578
  • TEXTE B : Arthur RIMBAUD, "Le buffet", Les Cahiers de Douai, 1870
  • TEXTE C : Valery LARBAUD, "L'ancienne gare de Cahors", Les Poésies de A.O. Barnabooth, 1913
  • TEXTE D : Francis PONGE, "Le cageot", Le Parti pris des choses, 1942

Les questions :
1) Quel regard les poètes posent-ils sur les éléments du quotidien ?
2) Quel poème du corpus parvient-il le mieux, selon vous, à embellir le banal ?

Dissertation :
"En quoi les éléments du quotidien peuvent-ils être une source d'inspiration intéressante pour les poètes ?"

Publicité