publicité

Bruno Sandras est sommé par la justice de s’expliquer sur la décharge de Papara.

Selon les Nouvelles de Tahiti, le tavana fait l’objet d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.

© Polynésie 1ere
© Polynésie 1ere
  • H. Yieng kow, A. Mesinelle
  • Publié le , mis à jour le
Il est convoqué le 17 septembre prochain devant le procureur.
Les conditions d’exploitation de la décharge de la commune sont en cause.
Une exploitation sans autorisation selon la Direction de l’Environnement.

Bruno Sandras s’en défend et estime qu’il ne s’agit pas d’une décharge sauvage, il se dit serein.
Il précise que c’est le Conseil des ministres en 1985 et non en 1995 qui avait autorisé l’ouverture de la décharge située sur un terrain appartenant au Pays.
En outre, le tavana de Papara rappelle au gouvernement que cette décharge avait accueilli sans complexe les déchets hospitaliers de Mama’o.
Bruno Sandras réagit, interviewé par téléphone il répond aux questions de Titaua Doom.  


Bruno Sandras décharge



Une enquête préliminaire avait été ouverte par la justice après le dépôt d’une plainte du Pays.
La décharge de Faaa est aussi visée, mais l’enquête dans cette commune n’est pas encore terminée.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play