Bruno SANDRAS: "J'aurais préféré perdre les élections en Mars"

politique tahiti
sandras
©1.ère
Bruno SANDRAS s’en va, mais pense déjà à son retour. L'ancien maire de Papara , outre son pourvoi en cassation, réfléchit à déposer une nouvelle demande de relèvement auprès de la cour d’appel. Sa première adjointe, Christelle LEHARTEL prendra les rênes de la commune.

Bruno SANDRAS "remercie les membres du conseil municipal pour leur soutien parce qu'il ne faut pas oublier que c'est notre liste qui a gagné les élections il y a deux mois". Il précise: "Il n'y a aucune raison que les choses changent. Il a une opposition dans le conseil municipal et il n'y a aucune raison pour qu'il y ait des tractations de quoi que ce soit. Et c'est la discussion qu'on a eu vendredi. Par ailleurs nous avons acté une démission quand je retrouverai mes droits, d'une dizaine d'élus, pour que la population soit appelée à élire 11 nouveaux conseillers municipaux. Parmi lesquels, moi, parce que je ne serai pas réintégré d'office. Il va falloir que je me fasse élire à nouveau, pour qu'ensuite le Conseil Municipal au complet m'élise à nouveau comme maire.
Il y a quand même 6 ans encore devant nous. Et en admettant que les choses aillent jusqu'à leur terme, c'est à dire 3 ans, il reste encore 3 ans avant la fin du mandat en 2020. Donc, voilà, c'est un accident de parcours ! Ce n'est pas la population de Papara qui n'a pas voté pour moi en masse... D'ailleurs, j'ai dit aux magistrats que j'aurais préféré perdre les élections de Mars plutôt que les gagner, et me retrouver dans cette situation 2 ou 3 mois plus tard".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live