Cadets de la République : le major de promotion est une femme

vie locale tahiti
cadets de la république
©Service de communication du Haut-Commissariat
La cérémonie de fin de scolarité de la quatrième promotion des Cadets de la République s’est déroulé aujourd’hui au Centre régional de formation en présence de la Directrice de cabinet du Haut-commissaire et du Chef du centre régional de formation (CRF) de la Police .
cadets de la république
©Service de communication du Haut-Commissariat
Le CRF assure la formation et le développement des compétences des personnels actifs et administratifs de la Police nationale affectés en Polynésie française. Depuis 2007, il assure également la formation initiale des Cadets de la République en partenariat avec les services de sécurité publique et le Lycée Aorai, pendant 12 mois.
 
En février 2013, un recrutement de jeunes polynésiens a été lancé pour composer la quatrième promotion 2013-2014 des cadets de la République. Au terme des phases de sélection des candidats, douze cadets dont 5 jeunes femmes ont rejoint le CRF le 02 septembre 2013 pour débuter leur formation.
Le programme « cadets de la République » permet d’offrir à des jeunes, âgés de 18 à 30 ans, de toutes origines et de tout niveau social une nouvelle chance d’insertion sociale et professionnelle. Grâce à ce dispositif, les jeunes cadets ont bénéficié d’une formation complète « d’adjoint de sécurité » de 12 semaines au CRF, puis ils ont complété leur scolarité en bénéficiant d’une préparation spécifique au concours de gardien de la paix.
 
Ainsi au total, leur formation a compté : 28 semaines au CRF, 12 semaines avec les professeurs du Lycée Aorai, et 7 semaines de stage à la Direction de la sécurité publique et la Direction de la Police aux frontières.
 
A l’issue de leur scolarité, les douze cadets seront affectés au sein des services de la Direction de la sécurité publique et la Direction de la Police aux frontières pour une durée de 2 années en qualité d’adjoint de sécurité renouvelable au bout de 3 ans.
 
Ils assisteront les gardiens de la paix dans leurs missions de voie publique, mais ils pourront aussi être chargés de l’accueil du public.
 
Pendant cette période, ils auront la possibilité de passer le concours de gardien de la paix, qui, en cas de réussite, leur permettra d’accéder au statut d’agent titulaire de la Police Nationale.
 
A défaut de choisir une carrière au sein de la police, ils pourront opter pour d’autres métiers dans le domaine de la sécurité (gendarmerie, administration pénitentiaire, police municipale, sociétés privées …).
 
Portrait du major de promotion :   Mme Keani MADEDDU
 
cadets de la république
Cette polynésienne de 19 ans a fait l’expérience du travail avant de postuler au recrutement de CADETS en 2013. Major du recrutement CADET 2013, la jeune MADEDDU s’était déjà faite remarquée par son dynamisme et sa motivation. Tout au long de la scolarité, elle n’a eu de cesse de confirmer sa volonté d’intégrer les rangs de la Police Nationale.
Son comportement exemplaire et sa soif d’apprendre ont ravi ses instructeurs et ses professeurs, et font d’elle un élément de grande valeur.
 
Attentive, motivée et investie, elle s’est également faite remarquée lors de ses différentes périodes de stage en service opérationnel.
 
Grâce à ses excellents résultats et une moyenne en fin d’année 15,23 sur 20, le cadet MADEDDU est aussi major de promotion.
 
Le 1er septembre prochain, elle sera affectée à la Direction de la Police aux frontières de Polynésie française.