Contre la promesse d'un salaire, des jeunes travaillent pour rien

faits divers tahiti
Contre la promesse d'un salaire, des jeunes travaillent pour rien
©freepik.com
Un travail tombé du ciel pour plusieurs jeunes de quartiers… Un salaire de 90 000 cfp par mois, pour 25 heures de travail par semaine. Pour l’instant, pas l'ombre d'une fiche de paye, ni aucune possibilité de remonter à l’employeur.



L’affaire a été révélée fin novembre par la Dépêche de Tahiti. Depuis plusieurs mois maintenant, des groupes de jeunes nettoient les quartiers de Papeete et Faa’a. De mystérieux employeurs leur promettent 90 000 cfp par mois pour cinq heures de travail par jour, cinq jours par semaine, mais les salaires tardent à tomber.  Pourtant, sur le terrain, les groupes poursuivent leurs actions. Jardinage, construction de maison; les jeunes sont polyvalents. L'entreprise qui les "emploie" est une S.A.S, société par actions simplifiées.
Après vérification, cette société n'apparaît nulle part, ni à la chambre de commerce, ni dans les registres de l'ITSTAT.

Le parquet de Papeete a donc ouvert une enquête pour escroquerie, tandis que la direction du travail soupçonne derrière l'emploi de ces jeunes, du travail dissimulé. Les policiers de la DSP seraient sur le point d'identifier les responsables de cette mystérieuse organisation.

Ecoutez le reportage d' Alexandre Le Quéré :

Des jeunes travaillent pour rien