Croisières en Polynésie : le coup d’arrêt

transports tahiti
Croisières en Polynésie : le coup d’arrêt
Croisières en Polynésie : le coup d’arrêt ©Polynesie La1ere
La décision d’interdire aux paquebots de faire relâche en Polynésie au moins jusqu’au 11 avril fait craindre une année noire pour le secteur.
L'industrie de la croisière commence à souffrir de l’épidémie de coronavirus. Plusieurs pays refusent désormais l’accostage des navires dans leurs ports et les réservations chutent de façon drastique. Certaines compagnies sont en conséquence contraintes d’annuler leurs rotations. En 2019 le nombre de croisiéristes avait progressé de 25% en Polynésie française sur la période allant de janvier à avril.

La décision prise mercredi 11 mars par le gouvernement et la ministre du tourisme Nicole Bouteau de suspendre les escales des paquebots pendant un mois dans tous les ports du pays met un coup de frein à cette expansion. Les professionnels annoncent moins de 20 000 croisiéristes d'ici le mois de mai prochain. Hôteliers, prestataires et commerçants sont dans l'expectative mais comprennent aussi le bien fondé de ces mesures.
 
Croisières en Polynésie : le coup d’arrêt

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live