publicité

Dernière bringue au Kik's

Ce fut une fête mémorable pour la dernière du bar-dancing du Kikiriri. Samedi soir, des dizaines d'habitués et d'anciens se sont retrouvés pour la dernière bringue de ce haut-lieu de la nuit polynésienne.

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère
  • Polynésie la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Nombreux sont ceux qui sont venus faire la fête une ultime fois dans cette institution des nuits de la capitale polynésienne… à tel point que la rue a été fermée à la circulation !

La majorité des musiciens qui s'y sont produits au fil des ans ont été invités. Parmi eux, un monument de la musique tahitienne, Maika. Il a été le premier à se produire au Kikiriri. Samedi soir, il est donc remonté sur scène, puis a confié à Inatio Raveino, sa nostalgie des soirées d'antan :

« J’ai passé des soirées merveilleuses avec le Royal Kikiriri. »


Maika a fait danser une dernière fois de nombreux fidèles du Kik's, qui ne voulaient pas rater l'événement :

« On vient de Moorea pour cette dernière soirée. »

Dernière bringue au Kik's
Dernière bringue au Kik's

Le Kikiriri ne ferme pas complètement. Le bâtiment va être scindé en deux. Le dancing disparaît, mais le bar devrait rouvrir.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play