Gaston Flosse contre-attaque

gouvernement de polynésie tahiti
G. Flosse
©Polynésie 1ère / P. Tsing Tsing
Gaston Flosse, entouré des membres de son gouvernement, a estimé que toute cette affaire avait pour seul but de le déstabiliser, à quelques jours des municipales. Il y voit l’ombre du parti socialiste et du Tavini Huiraatira.
La levée de son immunité parlementaire a été demandée par le juge d’instruction Philippe Stelmach. La demande est arrivée sur le bureau du Sénat. Cette procédure entre dans le cadre de l’enquête sur les conditions de passation du marché de la construction du centre hospitalier.
 
Réginald Flosse, le fils du sénateur et Robert Bernut, le patron de la SMPP SOGEBA ont été mis en examen dans cette affaire.
 
La justice soupçonne Gaston Flosse, alors aux commandes du Pays, d’avoir favorisé en 2004 cette société de travaux publics en échange de la vente au rabais de l’hôtel du Taharaa à son fils.
 
Lors d'une conférence de presse ce matin, Gaston Flosse, entouré des membres de son gouvernement, a estimé que tout cette affaire avait pour seul but de le déstabiliser, à quelques jours des municipales. Le président du Pays a déclaré vouloir se battre jusqu’au bout. Ecoutez l’avocat de Gaston Flosse, Maitre François Quinquis :
Avocat de G. Flosse

Le bureau du Sénat a confirmé avoir reçu une nouvelle demande de levée de l’immunité parlementaire de Gaston Flosse. Ce ne serait pas la première fois que ça lui arriverait. En 2009, le sénateur avait déjà vu son immunité parlementaire levée à deux reprises.

Concrètement, quel est le processus pour lever l’immunité d’un parlementaire ? Ecoutez les explications de Martin Baumer :

M. Baumer