publicité

Un gendarme condamné à 18 mois avec sursis pour homicide involontaire

Le gendarme qui a accidentellement tué un homme, Vetearii Rupea, le 27 avril 2017 à Paea, a été condamné ce mardi à 18 mois de prison avec sursis. Un jugement qui a provoqué la colère de la famille de la victime.

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère
  • Polynésie la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Les juges du tribunal correctionnel ont suivi les réquisitions du procureur : le gendarme qui a tué accidentellement Vetearii Rupea, le 27 avril 2017 à Paea, a été condamné, ce mardi 28 août, à 18 mois de prison avec sursis et un an d'interdiction de port d'arme.

La nuit du drame, le 27 avril 2017, le militaire tentait avec un collègue de maîtriser deux hommes alcoolisés en train de se bagarrer pour une femme. Le sous-officier de 46 ans a alors confondu son arme de service de 1,2 kg avec son taser en plastique, beaucoup plus léger, et il n’a fait aucune sommation avant de tirer.

La décision des juges a provoqué la colère de la famille de la victime. « Aujourd’hui, j’ai mal au cœur », déclare la mère du défunt.

Reportage d'Axelle Mésinèle

Un gendarme condamné à 18 mois avec sursis pour homicide involontaire
Un gendarme condamné à 18 mois avec sursis pour homicide involontaire

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play