Gendarmerie : priorité à la lutte contre l'insécurité routière

sécurité routière tahiti
Une femme brûlée vive à Mahina
©Polynésie 1ère
Dans le cadre de la rentrée scolaire, la gendarmerie nationale a mis en place des points de contrôles routiers en ciblant particulièrement les zones accidentogènes sur les îles de Tahiti et Bora Bora. Particularité de ces opérations, les contrôles ne ciblent que les bus scolaires et les deux roues.
Ce dispositif a pour objectif principal de permettre aux forces de l'ordre de relever toutes les infractions pouvant être commises par les usagers de la route, afin de lutter de manière permanente et efficace contre l'insécurité routière.
Ainsi les unités de gendarmerie, ont mené sur le terrain de nombreuses opérations de contrôle. Au total, 40 bus scolaires et 15 deux-roues ont été contrôlés sur Tahiti contre 10 bus et une douzaine de scooters pour Bora Bora.
Parmi les nombreuses infractions relevées, on note les résultats suivants :
– 10 infractions relatives au non port de la ceinture de sécurité pour mineurs
– 12 infractions relatives au non port du casque de sécurité
– 6 défauts d'assurances
– 5 défauts de permis de conduire
– 3 conduites sous l'emprise de stupéfiants
Au cours des semaines et des mois à venir, la gendarmerie poursuivra son action de lutte contre l'insécurité routière au fenua avec pour objectif, une baisse encore plus significative du nombre de victimes.

Source : communiqué de la gendarmerie