polynésie
info locale

Green Days, l'espoir vient de la jeune génération

environnement tahiti
nature
©P.1ère
Jusqu’à samedi, la mairie de Punaauia fait de la promotion pour la protection de l’environnement. Ce matin, le hall de l’hôtel de ville a été envahi par des écoliers venus participer aux Green Days. Des expositions ont été réalisées par les élèves eux-mêmes.
Jean, 9 ans, apprécie l'aspect ludique des ateliers. Etonnamment lucide sur son attachement à protéger la nature, il raconte ce qui le choque, l'interpelle, et comment on a arrive à l'intéresser à la préservation de la faune et de la flore. Probablement un futur ambassadeur de la protection de l'environnement: "Nous des fois, les enfants, on arrive pas très bien à comprendre uniquement avec des affiches, donc elles (les animatrices) nous donnent des jeux pour aller avec. C'est notre quotidien les jeux donc ça nous aide mieux à comprendre.
Là, c'est un peu comme le jeu de l'oie, sauf que ce sont des tortues. On nous explique qu'il faut protéger la mer parce que quand on jette un sac plastique par exemple, les tortues croient que c'est une méduse, elles l'avalent et s'étouffent. Il y a beaucoup de pêche interdite et il y a des gens qui pratiquent malgré tout cette pêche, parce que la carapace de la tortue, pour eux, c'est comme un trésor".

Chaque année, ce sont plusieurs centaines d'élèves du niveau primaire qui participent à l'événement. Ce mardi, l'école Manotahi de Punaauia est à l'oeuvre autour des stands de Mélanie MARA: "Moi j'ai préparé le thème du Monoï, on a travaillé sur la préparation de tout ce qui est végétaux traditionnels. Donc les enfants ont produit eux mêmes. Et ce qui est important, c'est qu'ils sachent vraiment dans quel environnement ils évoluent. Ca les intéresse lorsqu'on varie les situations: tantôt c'est oral, tantôt c'est visuel, ou auditif... c'est pour cela que dans chaque stand on a proposé des jeux, pour qu'ils apprennent tout en s'amusant".
Publicité