Grève à l’OPH, inquiétude pour l’emploi

social tahiti
Grève à l’OPH, inquiétude pour l’emploi
©polynésie.la1ere
Une grève de 24 heures est en cours à l’OPH ce mercredi 15 juillet. Le syndicat « A Tia i Mua » réclame le gel des nouvelles embauches. Les salariés s’inquiètent de licenciements qui pourraient avoir lieu par la suite.

 

Grève pour 24 heures


Les négociations de vendredi dernier n’ont rien donné. Le syndicat « A Tia I Mua » met ses menaces à exécution. Une grève de 24 heures sans perturbation des services de l’OPH (Office Polynésien de l’Habitat). Les clients sont toujours reçus aux guichets.
 

Geler les embauches pour…éviter des licenciements


Parmi les points de revendication le principal porte sur le gel des embauches prévues. L’OPH prévoit 31 recrutements dans les mois qui viennent. Une nécessité pour la direction, car elles doivent permettre à l’OPH d’assurer ses missions. Les syndicats s’inquiètent que ces nouvelles embauches génèrent des licenciements par la suite si jamais la situation économique de l’OPH venait à se dégrader.

On veut faire passer un message à la direction, on veut maintenir notre travail à long terme on espère que l’OPH va perdurer et nos emplois avec...

Mickaël Guichard, délégué syndical « A Tia i Mua »

Le syndicat réclame une réorganisation des services.
©polynesie
 

Pas d’inquiétude à avoir pour la direction


La direction de son côté affirme que ces inquiétudes sont infondées et que le volume d’activité de l’OPH est pérenne à long terme. Les chantiers en cours sont suffisamment nombreux.

Le sentiment d’inquiétude qu’ils défendent je ne le partage pas, si nous embauchons c’est pour être au rendez-vous des attentes de la population

Moana Blanchard, directeur de l’OPH

©polynesie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live