Hausse de la délinquance sur le territoire: l'Etat veut créer un comité de prévention

sécurité tahiti
gendarmerie1
Un contrôle de gendarmerie à Taravao ©P.1ère
Les "atteintes volontaires à l’intégrité physique" sont en augmentation de 6,7% , soit 129 faits de plus qu’en 2014, et les atteintes aux biens en augmentation de près de 10%, soit 492 faits de plus qu’en 2014. 

Ce matin, le Haut Commissaire a pris la mesure de cette tendance devant les officiers de gendarmerie.

"Si le volume global de la délinquance en faits constatés reste relativement faible, et que les indicateurs d’activités des services permettent d’affirmer que la Polynésie française est un territoire où la délinquance est maîtrisée, il n’en est pas moins que cette hausse n’est pas à prendre à la légère" a affirmé Lionel Beffre devant les militaires. Il a invité ceux-ci à accentuer les efforts sur la lutte contre les atteintes aux biens, les atteintes aux personnes et les atteintes aux personnes et l'insécurité routière.  
gendarmerie2
Les militaires à l'écoute du discours du Haut Commissaire, Lionel Beffre ©Haut Commissariat

Accroissement de la délinquance des mineurs

Les phénomènes nouveaux constatés depuis 2014, comme l’augmentation des vols avec violence, ou encore l’accroissement de la délinquance des mineurs, s’accentuent.

Le Haut Commissariat souhaite mettre en place un plan puis un comité de prévention de la délinquance de la Polynésie française. Pour Lionel Beffre, "Il s’agirait ainsi d’une instance décisionnelle que nous mettrions en place avec les autorités judiciaires et le Président, Edouard Fritch" (NDLR: qui assistait à la rencontre). Il s'agira d'une "instance décisionnelle" en coordination avec le Procureur Général.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live