polynésie
info locale

Heimanava doit revoir son organisation

société tahiti
Heimanava
©Service de communication de la Présidence
Le réajustement des subventions du Territoire aux établissements médico-éducatifs oblige Heimanava à revoir son organisation. Les enfants handicapés continueront tout de même à être accueillis.
La Ministre Manolita LY a reçu aujourd’hui Mereana ALEXANDRE et Stéphane MARANDIN Présidente et directeur de l’association Heimanava, qui géraient deux centres d’accueil, de personnes porteuses de trisomie 21 et/ou d’une déficience mentale sans trouble du comportement.
 
Le premier centre Heimanava Nui pour les enfants de 3-12 ans n’accueillant plus que cinq enfants, et compte tenu des besoins recensés par l'association, les enfants seront accueillis dans le deuxième centre Papa Nui qui prend en charge une quinzaine d'adolescents et de jeunes adultes.
 
Le bâtiment abritant les locaux de Heimanava Nui fermera donc ses portes, mais Papa Nui accueillera désormais à la fois les enfants, les adolescents et les jeunes majeurs.
 
La qualité de la prise en charge n'étant pas en cause, cette décision résulte de l'examen du nouveau projet d'organisation proposé par l'association, sur la base des directives techniques données à la direction des affaires sociales, pour mettre en cohérence le nombre de places agréées et le nombre de personnel d'encadrement.
 
Concrètement, la capacité d'accueil proposée par l'association Heimanava, dans le nouveau projet présenté, est ramenée de 32 à 24 places, avec une subvention réajustée de 32 millions à 27 millions FCFP, pour 2015.
 
Pour 2014, la proposition d'ajustement après 8 mois d'exercice est ramenée de 37 à 35 millions FCFP, pour permettre à l'association Heimanava de poursuivre son activité dès le mois de septembre, jusqu'à la fin de l'année.
 
En qualité de Présidente du RST qui devra entériner ces propositions, la Ministre a tenu à rappeler que cette décision technique, consistant à garantir l'accueil de personnes handicapées, dans les meilleures conditions de prise en charge tout en tenant compte du volume d'activité, est une procédure qui s'applique à tous les établissements médico-éducatifs et socio-éducatifs.
 
Par souci d'égalité de traitement avec les 25 autres organismes d'accueil, la décision prise  pour l'association Heimanava de mise en cohérence de l'activité et des subventions, garantit une juste répartition de 1,5milliard de FCP, que les polynésiens consacrent, chaque année, par solidarité, à la prise en charge du handicap.

Source : communiqué de la Présidence
Publicité