Hotuarea, mémoire du flamboyant

histoire tahiti
flamboyant
©Tahiti héritage
Après plus d'un siècle de bons et loyaux services, le célèbre flamboyant de Faa'a a vécu ses dernières heures, lundi 22 décembre 2014. Les intempéries survenues à Tahiti auront eu raison de lui, malgré sa longévité. Une disparition qui a ému le fenua.
Centenaire, le flamboyant de Faa'a a été le témoin d'instants de vie de plusieurs générations. Il a vu grandir des Polynésiens, il a assisté à des rendez-vous galants, il a préservé du soleil des visiteurs admirant la vue sur Moorea, il a entendu les ukulele résonner jusqu'à l'aube, il a essuyé les larmes de ces familles regardant leurs proches partir en avion, il a entendu les confidences de malheureux venus trouver du repos sous son feuillage...
Avec sa disparition ce lundi 22 décembre, c'est une page d'Histoire qui se tourne. Polynésie 1ère a recueilli des témoignages beaux et émouvants autour de ce flamboyant... pas comme les autres.

 

Flamboyant dans les étoiles
Flamboyant dans les étoiles - Photo de nuit, sur trépied, en pause longue de 15 secondes. ©M Brotherson Photography


L'arbre de tous les Polynésiens


- Daï Rêv : "Quand on disait on va au flamboyant, on n'avait pas besoin de préciser lequel ! Ce n'était pas juste un arbre ! C'était notre arbre à tous ! Il va nous manquer."

- Diop Rava : "Hotuarea ou encore "Le Flamboyant", c'est juste LE point de repère de Faa'a. Y aller tard dans l'après-midi pour voir le coucher du soleil ou encore tôt le matin [quand le sommeil n'y est pas/n'y est plus] pour voir le lever du soleil. Y aller pour voir nos proches s'en aller/revenir. Y aller pour écouter le son des ukulele ou même y jouer. Y aller pour voir les bateaux [Aremiti 5 ou Ferry / Moorea Express ou Ferry (quand il était encore en service) / et tous les autres] passer ou encore même flâner sous l'arbre qui porte le nom de cet endroit "légendaire". "Le Flamboyant" c'était pas qu'un arbre, c'était, est et restera ce que nul ne pourra décrire tel qu'il était vraiment avant que l'arbre ne soit "vaincu" par ces vents.

- Koni Chiwa : "L'arbre est notre arbre doyen patrimoine qui a traversé 2 siècles de notre époque [...] Merci à cette arbre qui nous a tant donné, son sourire, sa splendeur, son reflet, qui garde en lui l'histoire de notre fenua. Une grande pensée et hommage à l'homme ou à la femme qui a planté cet arbre"
 
- Rosita Faafatua : "Le flamboyant de Hotuarea, tu as été témoin de toute notre joie, de toute notre tristesse, de tous nos émerveillements, de tout notre amour, de nos conneries et j en passe. Bel arbre majestueux au fleur rouge flambant. Aujourd'hui, tu es parti. Je t'aime du plus profond de mon coeur"
 
- Robert Godin : "Magnifique !!! J'en ai les larmes aux yeux. Merci pour ce bel hommage car oui, il a été le témoin d'instants de vie de plusieurs générations. Mince alors, il manque c't arbre-là. Je ne pensais pas que j'y étais attaché a ce point-là. Māuruuru."

Flamboyant by night
Son feuillage embrasé ©M Brotherson Photography
- Diane Teheiura : "cette arbre nous manque beaucoup, depuis notre enfance c'est comme si c'est notre sapin de Noël. Joyeux Noël a toutes la Polynesie...."

- Moea Mihuraa : "Que de souvenirs, il a tout entendu, tout vu, si il pouvait parler il vous raconterait ce qui s'est passé sous ses grandes branches ombragées que de beau souvenir"

- Joseph Lavrat : "J'aimais cet arbre.Je suis triste, j'ai perdu un ami!"

- Na Nush : "Une petite pensée à mon grand oncle qui LUI a planté ce flamboyant.. Puarai Vanbastaloere"


L'arbre des départs en avion :


- Désirée Mairau : "J'ai fait un arrêt d'une demi heure pour voir l'avion de mes enfants partir à Tubuai, notre île natale. C'était un grand moment inoubliable".

- Tinoetia Tuheiava : "C'est en ce lieu aussi que l'on faisait ses derniers adieux avec une petite larme à l’œil, aux amis ou à la famille qui prenaient l'avion pour l'étranger. Ça l'est toujours, mais maintenant sans le flamboyant, ce n'est plus pareil..."

- Fleur De Lys : "Je me souviens lorsque nous allions au flamboyant attendre que l'avion décolle pour dire aurevoir à nos amis, je me souviens aussi lorsque j'allais le soir se poser avec des collègues pour papoter, je me souviens de ce soir-là ou j'ai posé en photo avec mes amis sous cette arbre et je me souviens de ce dernier soir avant le départ d'une amie, on faisait un genre de 400 coups.... Et tu étais là petit flamboyant.... tu nous regardais grandir".

On regardait les avions décoller...
On regardait les avions décoller... ©M Brotherson Photography
 

- Henry Humbert : "Mon dieu... il est toujours là, bons souvenirs... mon copain Hilaire Richol habitait en face ou nous voyions décoller les avions. C'était en 1966-67, dans ce grand virage... bons souvenirs, les meilleures années de ma vie... bsx a tous."
 
- Arii Le Musicien : "Quelque fois on allait là-bas juste pour regarder le décollage des avions... Et on s'asseyait près de cet arbre, maintenant il n'y a plus rien, tellement de souvenirs. RIP Flamboyant !"

- Rafio G'z : "Quand tu prenais l'avion tu savais que tes proches étaient là à regarder l'avion passer ^^ le point de repère"
 
- Wegna Ndjr : "Accompagner une dernière fois, des personnes que l'on aime, s'envoler à des milliers de kilomètres depuis cet endroit magique"
 
- Isabelle Gellot : "L'endroit que l'on cherchait du regard du haut de l'avion, comme un dernier lien avec ceux qu'on laissait derrière nous..."

- Peggy Duchatel : "J'étais à côté de ce flamboyant pour le dernier vol du concorde"

- Tifine Wong : "Un site merveilleux d'où l'on peut admirer les va et vient des bateaux, les arrivées et départs des avions... Je me souviens des nombreuses fois où je m'y rendais avec mon mari faire les derniers signes d'aurevoir aux proches, aux enfants ... en leur disant que nous serions au flamboyant si l'avion décolle du côté de Papeete. D'autres familles faisaient pareil. Moi même à chaque décollage je ne manquais jamais de regarder une dernière fois le flamboyant... <3<3"
 
- Tipapa May : "Le lieu où tous se rassemble pour dire au revoir une dernière fois (ou non) à une personne proche qui s'en va très loin....ce flamboyant était aussi le lieu où on aimait aller manger un menu macdonald en regardant le soleil se coucher ou tout simplement en admirant l'océan, Moorea ou encore les avions qui partaient ou qui arrivaient d'une destination inconnue... ce flamboyant qui aura marqué ma vie."

- Géraldine Simon : "Un lieu que j ai aimé durant ces 7 merveilleuses années où j ai vécu à Tahiti. Mauruuru !!! Je m'arrêtais dans le virage du flamboyant pour l'admirer quand il était en fleurs et le dimanche matin pour voir décoller le DC 10 d UTA ou le 747 d'Air France (dans les années 1990) ou pour voir le Concorde parfois ! Merveilleuse vue sur le lagon et mon île de cœur Moorea."

flamboyant souvenir
©Riri Nui Ninoush


- Eliane Rolle : "Rêver en voyant les avions décoller... mais surtout un magnifique arbre, un symbole du temps passé pour nombre de Polynésiens..."

- Riri Nui Ninoush : "Jeudi matin nous étions au Flamboyant à attendre l'avion Ai Câlin partir, j'ai posé mon appareil photo au pied de l'arbre, j'ai vécu de bons moments par là-bas, ma belle soeur Monoi Here Lowgreen vit pas très loin, j'avais la possibilité de l'admirer du bassin en bas, quelle tristesse de ne plus pouvoir le voir, il était tellement beau, c'était un spot cool, R.I.P #flamboyant"



L'arbre de tous les amours :


- Guilloux Naomi : "Trop beaux souvenirs près du flamboyant !!! Il a été témoin de mon histoire d'amour !!!"

- Vaihere Tama : "Le 1er septembre 2013. Notre premier RDV après le dîner... Je lui ai proposé de nous garer la-bas, pour regarder les avions décoller... Il voulait mettre un peu de musique mais aucun sons!!! Mdr... J'imaginais un tas de choses...lol... Il a juste pris ma main dans la sienne et y à déposer un doux baiser... La musique à commencé, le volume trop fort, les gens nous regardaient et là on a explosé de rire, car on s'était foutu la honte... hahahaha.... Je t'aime chéri. M.Franck.V"

- Paul Mahé : "C là que j'ai connu ma vahine"

- Raita Maraetefau : "C'est ici que j'ai annoncé à René O'connor que j'étais enceinte..."

- M'zll Vaimti : "Je me rappelle que moi et mon chéri au début de notre rencontre on est allé manger là-bas passer du temps ensemble c t génial au flamboyant c dommage qu'il n'est plus là"

- Teave Toriki Tehavaru : "C'est l'endroit où on s'est rencontré mon compagnon et moi. Nous avons appelé cette endroit #arbre #d'#amour !!! Que de bons #souvenirs !"

 

L'arbre de tous les souvenirs :


Flamboyant by night
©M Brotherson Photography
- Steeve Heimanu Mai : "Je me souviens que ma grand-mère (...) nous racontait a l'époque de la guerre dans le Pacifique (...) en contre bas du flamboyant (hotuarea), je ne sais pas s'il existe toujours, il y avait un ruisseau d' eau douce (vaiora ?) je peux me tromper de nom, elle y faisait sa lessive, remplissait ces bouteilles d' eau pour faire de la cuisine et pour se rafraîchir avant d' entamer une autre longue marche. Longue vie a cet arbre !"

- Matirina Timoteo : "Mon père a même chanté ce lieu de son vivant .... "I te otu'e hotuarea ....." Et je reponds à steeve heimanu Mais la source dont tu parles y est toujours mes enfants de 28 et 25 ans aujourdhui s'y sont baignés quand nous allions en vacances .... La dernière fois que je suis descendu (en début d'année) la commune avait enroché la source."

- Heilanie Coulon : "Moi j'allais juste en contre bas pour me baigner à la source et je me séchais sous ce flamboyant avec les copains."
 
- Poema Mauri : "Avec mes parents mes 2 soeurs et mon frère nous y allons tout les week-end là bas parce que il y avait une source pour se baigner juste en bas du flamboyant a cette époque nous avions pas pu prendre des photos nous n'étions pas riche pour acheter un appareil photo mais le seul souvenir que nous gardions c'est d'avoir passé des bons moments sous ce flamboyant en famille nous avons grandi à faaa quartier Morotau setil triste quand même voilà c'était la belle époque"

- Teoru Kaili'lani Here : "Je me rappelle quand j'avais 7 ou 8ans avec les amis du quartier Rimap, on allait à la source qui est juste en bas du flamboyant, je ne sais pas si il existe encore, c'était trop top ou quand on montait sur cette arbre pour essayer d'attraper les étoiles LOL, jeux de gamins quoi...Bien dommage qu'il n'y soit plus ;("

- Robert Godin : "Quelle tristesse. Ce flamboyant m'a toujours marqué car c'est en passant un jour par devant en truck (en 1978) que j'ai fait tomber les gros chewing-gums ronds en couleurs, on en a tous au moins mangé à Tahiti, eh bien, un ado pōpa'a m'a aidé a les ramasser et je lui en ai proposé un et il a ri. J'étais avec ma mère qui marchait toujours. Elle me fit : " Iaaaaa! Mea nehenehe teie mea terā a'e tumu rā'au. (Ouahh! Qu'il est magnifique cet arbre." on n'oublie pas ces petits moments là... C'était une autre époque. Enfin, voilà quoi."

- Marie-claire Lemaire : "Le temps passe mais les souvenirs restent, ce flamboyant était beau, car le rendez-vous des jeunes à l'époque était là, on allait se promener jusqu'au flamboyant. Enfin une page qui tourne."

- Noëla Tahiti : "Il y a eu aussi des moments tragiques à cet endroit, par ex le suicide d'un copain d'école, un certain J-C sch. Paix à son âme."

- Rose Erehiun U-fa : "Hmmm je me souviens y être allée un dimanche matin pour me remettre de la tragédie de quelques heures plus tôt à la maison et aux urgences. Ensuite un endroit où on s'y rendait mon chéri et moi soit en voiture soit a pied tard le soir histoire de profiter de la fraîcheur de la nuit au calme. Cet arbre que l'on voyait du bateau que l'on prenait pour se rendre à moorea. Aujourd'hui les éléments auront eu raison de lui et on ne pourra plus dire "on se rejoint au flamboyant"..."
 
- Madgic Smile : "Souvenirs d'enfance où on passait tous les jours devant après l'école pour rentrer à la maison. Il était majestueux et si flamboyant"

- Rockyterai Tamarino : "Un endroit où je pouvais me calmer quand je me dispute avec mon homme."

- Mandy Piirai : "Tous les dimanches après la messe, on allait avec mes grands parents y acheter des pastèques et les manger également la-bas tout en regardant les avions ... que de souvenirs...."

- Marlène Taurua : "100 Frs la pastèque que les gens vendaient au bord du flamboyant que l'on dégustait avant de reprendre la route pour Tautira.....souvenirs souvenirs !!!!!!"

- Farahei Taerea : "C'est un très grand souvenir pour mes arrières parents et parents aussi pour nous et que on ne peut pas oublier c'est un arbre qui a des fleurs pour faire des jolies couronnes et aussi de l'ombre pour se reposer, pour admirer. "

L'arbre des rdv
©M Brotherson Photography


L'arbre de tous les rendez-vous :


- Shisha L'ange Outch Pugibet : "Meilleurs spots a Faa'a pour les aurevoirs, pour planer, pourr parler, pour trip, fumer des clopes, et d'autre hihi ça va faire bizarre de ne plus te voir flamboyant tu était tellement magnifique (RIP)"

- Shash Noun : "Finir les fins de soirées un peu trop arrosées à l'abri de ce jolie arbre qui n'est plus!! se donner rendez vous en cachette ou encore faire des rencontres inattendues!! hahaha"

- Kaukura Tamahuta : "Ce que je retiendrai de cet arbre c’est que c’est un bon spot pour pour une pause casse-croute."

- Kevin Holozet : "On allait souvent manger une pizza avec Hinerava Mu le soir sous cette arbre."

- Zfiu POwer : "Avant quand j'avais 8 ans (je crois) bah y avait des roulottes et on s'arrêtait souvent là-bas... un spot agréable pour manger en famille sous cet arbre.. plein de souveniir !!"

 

Un autre flamboyant pour écouter les histoires des générations futures ?


- Heipitate Dehors : "Il faut en planter un autre pour nos enfants plus tard."

Depuis le flamboyant
Côté montagne ©M Brotherson Photography
- Heiata Lin : "Quand je pense que nos aïeux se sont fréquentés en ce lieu magnifique et nous ont donné la vie merci tavana Oscar de nous laisser replanter un autre flamboyant afin que nos enfants puissent connaître ce lieu enchanteresse ou tout à commencer.

- Hélène Manaiva Tegaripa Welter : "Jeunes d'aujourd'hui, commencez une nouvelle page d'histoire afin que vous puissiez raconter à votre tour vos belles histoires à la génération future, replantez un autre Flamboyant c'est continuer l'histoire de Faa'a."

- Hei Taha : "Il apporte de l'ombre, il est là quand on déprime, il est là pour voir arriver les avions, il est là pour une moment de détente et d'arrêt d'automobile. Il faut replanter un autre flamboyant."

- Joseph Oldham : "Le remplacer.."
 
- Fabienne Viole : "Et si on faisait une demande à la mairie pour en replanter un autre identique ?

- Tauhei Barsinas : "Il faudrait en replanter un autre"

- Karine Rouviere : "Oui! il faut qu'il perdure!!"

- Teiki Ferrand : "Voila, faut planter un autre!"

- Moe Rai Thérèse : "Voilà planter un autre je me souviens cette arbre"

- Rafio G'z : "La mairie aurait même dû y mettre des tables et des bancs, tellement c'était ombragé là dessous, ça aurai fait un coin sympa pour une pause casse croûte le midi il faut en replanter un autre c'est obligé ! un symbole de faa'a !!!"

Les Outre-mer en continu
Accéder au live