L'appel du 18 juin commémoré

histoire tahiti
L'appel du 18 juin commémoré
©Haut-commissariat de Polynésie
A l’occasion de la commémoration du 74e anniversaire de l’Appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle, M. Lionel Beffre, haut-commissaire de la République en Polynésie française, a présidé une cérémonie commémorative aujourd’hui au Monument de la France libre, place Tarahoi.


L'appel du 18 juin est le premier discours prononcé par le général de Gaulle à la radio de Londres, sur les ondes de la B.B.C, le 18 juin 1940, dans lequel il appelle à ne pas cesser le combat contre l'Allemagne nazie et dans lequel il prédit la mondialisation de la guerre. Ce discours – très peu entendu sur le moment, mais publié dans la presse française le lendemain et diffusé par des radios étrangères – est considéré comme le texte fondateur de la Résistance française, dont il demeure le symbole.

Mobilisation des EFO

Le 3 septembre 1939, la France déclare la guerre à l’Allemagne qui vient d’envahir la Pologne. Tout comme, ils l’ont fait en 1914-1918, les Etablissements français de l’Océanie vont prendre une part active dans la défense de la métropole. Dès le déclenchement du conflit, les E.F.O préparent leur mobilisation. Ils peuvent fournir 5 000 réservistes, mais ce ne sont que 207 hommes qui suivent l’instruction militaire.
L’annonce de l’armistice de juin 1940 signé par le maréchal Pétain plonge les E.F.O dans la stupeur et la consternation. C’est à partir de ce moment que les Polynésiens se sentiront vraiment concernés par le conflit.
Le désarroi est à son comble lorsqu’aux appels à l’obéissance, lancé par la radio pétainiste de Saïgon, répondent les voix de la B.B.C et du général de Gaulle qui invitent les français à continuer le combat. Ainsi s’affrontent les gaullistes du Comité de la France Libre (C.F.L) et les « vichystes » du comité des Français d’Océanie (C.F.O).
Se sont ainsi distinguées les grandes familles de Tahiti, notamment les familles Edouard AHNNE, BAMBRIDGE, LAGARDE, MARTIN, qui ont soutenu les gaullistes du C.F.L, c’est la raison pour laquelle certaines des rues de Papeete portent leurs noms.
La première rue de notre République a être baptisée « Rue du Général de Gaulle », se trouve à Papeete. Elle l’a été le 24 septembre 1941.

Source haut-commissariat

L'appel du 18 juin commémoré
©Haut-commissariat de Polynésie

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live