L'église Protestante Ma'ohi contre le déplacement de la stèle des victimes du nucléaire

nucléaire tahiti
stèle
©D.R.
L'Eglise Protestante Ma'ohi prend position à son tour contre le déplacement de la stèle dédiée aux victimes des essais nucléaires. L'avis a été acté en commission permanente, la semaine dernière. "Ce déménagement serait un manque de respect pour les victimes polynésiennes et celles du monde entier".
Selon Taaroanui Maraea, le président de l'église protestante maohi, "nous voulions faire entendre la voix de l'Eglise, nous félicitons aussi le mouvement de la jeunesse du pays, une jeunesse citoyenne. L'église ne pouvait pas rester silencieuse sur ce sujet là. Nous nous sommes quand même battus depuis le début des essais sur la question nucléaire pendant 40 ans. Durant ces dernières années, c'était devenu une décision très politique, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Mais une question de bon sens par rapport aux victimes. Si cette stèle est venue là, c'est qu'à un moment donné de notre histoire, malgré les différence tous les mouvements politiques se sont mis d'accord pour dire que le nucléaire a eu des effets néfastes sur la santé. Nous voulons rester sur cette unité du pays. Pour nous, c'est un peu comme si on déplaçait un monument aux morts, avec un caractère sacré.
Les essais nucléaires ont apporté à la France sa place au sein du Conseil de Sécurité des Nations Unies, c'est grâce à ces victimes. Le gouvernement a cette autorité de la déplacer, nous ne pouvons nous y opposer, mais le faire serait faire preuve de manque de sagesse".