Les députés polynésiens montent au créneau pour faire baisser les tarifs EDT

consommation tahiti
EDF
©D.R.
La loi sur la transition énergétique sera discutée dans quelques semaines à l’Assemblée Nationale. Et les députés polynésiens souhaitent que le territoire intègre les zones non interconnectées au réseau d’électricité de l’Hexagone, à l'instar des Outremers.



Pour Jean Paul TUAIVA, député UDI, "les députés ultramarins souhaitent que le Pacifique soit renconnu sur la liste des "Zones non interconnectées" parce que nous estimons que le Pacifique peut être une vitrine pour les énergies renouvelables. Non seulement cela, mais nous payons 3 fois plus cher l'électricité ici qu'en métropole, et touts les départements d'Outre Mer bénéficient d'une péréquation qui s'appelle la CSPE. Nous souhaiterions que Wallis, la Nouvelle Calédonie et la Polynésie bénéficient de cette peréquation. Pour que les Polynésiens puissent aussi bénéficier de cette baisse des tarifs de l'électricité".

La contribution au service public de l'électricité (CSPE) est un prélèvement de nature fiscale sur les consommateurs d'électricité, destiné à dédommager les opérateurs des surcoûts engendrés par les obligations qui leur sont imposées par la loi sur le service public de l'électricité. Elle est acquittée par le consommateur final d'électricité directement sur sa facture. Son montant total a représenté 1,66 milliard d'euros en 2009, 1,94 Mds € en 2010,  et 6,2 Mds € en 2014.

La CSPE permet en métropole de rétribuer les distributeurs d'électricité (EDF et les entreprises locales de distribution) pour les surcoûts liés à la mission de service public qui leur incombe. Il s'agit en particulier de l'obligation d'achat de l'électricité produite par la cogénération gaz et les énergies renouvelables : le surcoût est calculé à partir de la différence entre le tarif d’achat pour la filière considérée et les prix de marché de gros de l'électricité , la péréquation tarifaire, c'est-à-dire le surcoût de la production électrique dans certaines zones îliennes non connectées au réseau (départements d'Outre-Mer et Corse) par rapport à la part production du tarif de vente, tarif qui a été aligné sur celui de la métropole à la fin des années 1970 ; ces zones sont habituellement désignées par le sigle ZNI (Zones Non Interconnectées) ;

Les Outre-mer en continu
Accéder au live