publicité

Les étudiants du CMA exposent à Los Angeles, sur Hollywood boulevard

A seulement quelques centaines de mètres du fameux Dolby Theater où se déroulent chaque année les Oscars, sur la rue la plus étoilée de Los Angeles, au 6518 du fameux Hollywood boulevard, se dresse la galerie WUHO, où s'ouvre ce soir, 6 décembre, l'exposition Manava du CMA

Le centre des métiers d'Art de Papeete expose sur Hollywood Boulevard à Los Angeles © POLYNESIE 1ERE
© POLYNESIE 1ERE Le centre des métiers d'Art de Papeete expose sur Hollywood Boulevard à Los Angeles
  • Par Heidi Yieng Kow
  • Publié le , mis à jour le
Arrivés aux Etats-Unis la semaine dernière, 8 étudiants du Centre des Métiers d'Art, et 3 de leurs professeurs ont apporté avec eux quelques unes des oeuvres de leur dernière exposition au musée de Tahiti et des îles: "MANAVA".
Buts de ce voyage:
-une exposition de leurs oeuvres dans une galerie d'art moderne sur Hollywood boulevard, l'une des rues les plus fréquentées de Los Angeles,
-des cours à l'université Woodbury sur l'impression d'objets en 3D
-la découverte des musées pour en tirer non seulement des enseignements mais aussi de l'inspiration pour leurs propres créations.
Les étudiants du Centre des Métiers d'Art en pleine mise en place de la galerie WUHO sur Hollywood Boulevard, à Los Angeles. © H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE
© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE Les étudiants du Centre des Métiers d'Art en pleine mise en place de la galerie WUHO sur Hollywood Boulevard, à Los Angeles.

Écoutez leurs professeurs qui parlent de ce déplacement, comme une opportunité de s'ouvrir à de nouvelles techniques de création et d'enrichissement personnel.

ALEXANDER LEE:

ALEXANDER LEE CMA


TOKAI DEVATINE:

TOKAI DEVATINE CMA

Quelques unes des œuvres exposées sont :
-des tikis : un tiki penseur (comme celui de Rodin), un tiki touriste appelé le siffleur (il porte des lunettes et une chemise à petits fleurs entièrement sculptées et teintes sur le bois), un tiki dormeur

-des marmites pour parler des aliments autrefois mangés et aujourd’hui interdits : le requin, la tortue, le chien. Chaque animal est gravé sur le couvercle, et la recette est gravée sur la marmite.
Sur l'extérieure de la marmite, la recette de cuisine pour préparer le requin © H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE
© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE Sur l'extérieure de la marmite, la recette de cuisine pour préparer le requin
La marmite correspondant au requin, avec la loi règlement sa pêche et sa consommation © H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE
© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE La marmite correspondant au requin, avec la loi règlement sa pêche et sa consommation
Une marmite évidemment pour rappeler les repas, l’art culinaire, mais aussi pour dire qu’aujourd’hui malgré les interdits, on "étouffe" ce genre de consommation, on ferme les yeux comme on ferme le couvercle.

© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE



Des photographies d’une jeune polynésienne qui boxe sur sa terrasse,
habillée dans une belle robe polynésienne pour aller au purera’a (pour casser le cliché de la femme polynésienne)



© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE



Des photographies de Hikueru qui montrent un épisode historique douloureux : un cyclone qui emporté presque tous les habitants, sauf ceux qui ont pu s’attacher aux cocotiers. Les photos représentent ainsi des enfants, des familles attachées aux cocotiers.


© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE











Des sculptures en tressage : une déesse de la nature qui fait plus d’un mètre de eau représentée par un ‘Ora tressé en pandanus ; ou encore l’île de raivavae en relief entièrement tressé aussi en pandanus.








Des œuvres digitales aussi comme un petit lutin électronique qui danse du hiphop sur le son du vivo
Des « poito » , des bouées de pêche sculptées avec des motifs des australes, des marquises ou de Nouvelles Zélande.


© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE
D'énormes fresques murales où on retrouve :
  • *les pas d’une étudiante qui après avoir marché dans de la peinture a dansé la danse marquisienne de l’oiseau
  •  *des feuilles de uru qui forment un énorme cercle comme une guirlande de noel




En bref, des œuvres réalisées avec des techniques et des matériaux anciens, mais dans des approches modernes pour toucher un public américain habitué des expositions d’art moderne. Une façon de confronter les créations des étudiants à l’œil de personnes de l’extérieur.
Les professeurs discutent de la mise en place de l'exposition © H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE
© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE Les professeurs discutent de la mise en place de l'exposition
Les étudiants ont une journée pour mettre en place l'exposition dans la galerie. © H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE
© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE Les étudiants ont une journée pour mettre en place l'exposition dans la galerie.
les étudiants installe la "déesse des arbres", une création en paeore. © H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE
© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE les étudiants installe la "déesse des arbres", une création en paeore.
Les étudiants mettent en place les oeuvres à la galerie WUHO sur Hollywood Boulevard © H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE
© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE Les étudiants mettent en place les oeuvres à la galerie WUHO sur Hollywood Boulevard
© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE
© H. YIENG KOW / POLYNESIE 1ERE

Ils ont dû ainsi mettre en place leur exposition, aménager la salle, poser les oeuvres, arranger les créations etc.
Les étudiants ont aussi l'occasion de participer à des ateliers d'impression en 3D au sein de l'université de Woodbury (Burbank, Californie). Ils ont ainsi pu assister à la création d'un pilon, un "penu" depuis sa conception graphique jusqu'à son impression en 3D, en plâtre.
Ecoutez leurs impressions sur ce voyage et cette nouvelle technologie.

TIXIER TUHEIRAI, étudiant:

TIXIER TEHEIRAI

KAHARA PALMER, étudiante

KAHARA PALMER

GEORGE PAIHAI, étudiant

GEORGE PAIAHI


L'exposition a ouvert ses portes aujourd'hui à 18h (heure de Los Angeles), avec un vernissage, et durera jusqu'au 25 janvier, quant aux étudiants, ils reviendront au fenua le 16 décembre prochain avec certainement, des souvenirs et des idées  de créations plein la tête.

sites de l'exposition:
https://www.facebook.com/manava2014/timeline
site du Centre des Métiers d'Art
http://www.cma.pf/wp2011/

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play