Les femmes francophones d'Océanie en atelier à Moorea

océan pacifique tahiti
UFFO
©D.R.
Ce jeudi se sont achevées les rencontres de l'UFFO, l'Union des Femmes Francophones d'Océanie. Ces ateliers se tiennent à la station Gump de l'Université de Berkeley, à Moorea. Depuis lundi, une trentaine de femmes planchent sur le thème du réchauffement climatique et de ses conséquences.
Environnement et conséquences sur la vie de famille au coeur des débats, animés par Eliane TEVAHITUA, la secrétaire générale de l'UFFO, qui dresse un bilan très positif de ces rencontres: "C'est positif dans la mesure où il y a un partage d'idées, partage de connaissances. Nous parlons également de sujets d'actualité. Ca peut être l'exploitation minière en Nouvelle Calédonie, mais aussi dans le futur l'exploitation des ressources sous-marines françaises, à Wallis et Futuna et au Vanuatu, donc nous travaillons sur des sujets concrets".

Créé en 2011, l’Union des Femmes Francophones d’Océanie (UFFO) regroupe des organisations de femmes de la Polynésie Française, de la Nouvelle Calédonie, du Vanuatu et de Wallis et Futuna. L’UFFO a pour objectif de renforcer les capacités des organisations de femmes à promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes, à briser l’isolement des femmes francophones de l’Océanie, et à soutenir une meilleure intégration régionale et internationale des problématiques de genre des pays et territoires francophones d’Océanie.
Le secrétariat de l’UFFO est situé au sein du Secrétariat de la Communauté du Pacifique (CPS) à Nouméa, Nouvelle Calédonie.
Un espace de partage et de réflexion est ouvert pour tous ceux et celles qui s’intéressent à la condition féminine en Océanie. Visiter la page