polynésie
info locale

Les grilles de la CPS sont toujours closes

social tahiti
cps greve
©polynesie 1ere
Depuis hier, mardi 24 mars, les grilles de la CPS sont fermées pour cause de grève. Le mouvement devrait se poursuivre dans les jours à venir puisque pour l'heure aucune négociation n'est prévue entre l'intersyndicale et la direction. 
A l’appel d’une intersyndicale, la grève de la CPS a débuté hier, mardi 24 mars. Elle se poursuit aujourd’hui. Même si les usagers ont la possibilité d’entrer dans le bâtiment, les grilles fermées ne les incitent pas à le faire. Seules quelques personnes viennent déposer des feuilles de soins dans les boites aux lettres, comme cette femme, un peu surprise, interrogée par Caroline Farhi.

femme cps


Dans ce contexte assez particulier, Edwin Faaruia de la CPS explique les démarches pour les usagers concernant les évacuations sanitaires internationales et inter-îles.

Écoutez les conseils d'Edwin Faaruia 

evasan edwin cps


Pour l’heure, aucune négociation n’est prévue entre l’intersyndicale et la direction. Les organisations salariales réclament toujours la restructuration de la direction générale de la caisse et le respect des acquis des agents. Selon Ronald Terorotua du syndicat O Oe To Oe Rima, la lettre d’Edouard Fritch écrite lundi 23 mars à l'attention du président du conseil administratif de la CPS, ne vaut rien. Il n’y a aucune garantie de l’Etat que la convention d’entreprise soit retirée de la convention Etat-pays relative au financement du RST.

Écoutez Ronald Terorotua, interrogé par Caroline Farhi 

ronald CPS


Retrouvez le courrier du président du Pays ci-dessous : 

Le courrier d'Edouard Fritch

 

Publicité