publicité

Les taxis inquiets du service des bus de nuit

Des bus de nuit pour les fêtards vont être mis en place à partir du 1er août. Les chauffeurs de taxi ont l’impression qu’on marche sur leurs plates bandes.
En résumé : les bus vont leur voler des clients. Le président du syndicat des taxis de Papeete n'est pas rassuré.

© bombingart.com
© bombingart.com
  • Par Eric Tang
  • Publié le , mis à jour le
Les bus de nuit ne font pas que des heureux. Même s'ils affirment ne pas être contre cette décision, les chauffeurs de taxi manifestent une nouvelle fois leur inquiétude. Après avoir discuté avec la Direction des transports terrestres, Calixte Guilloux, le président du syndicat des taxis de Papeete déclare que c'est "une concurrence directe" avec les membres de sa profession. Notamment à cause des tarifs qui doivent être pratiqués : 350 cfp par personne et trajet. Le syndicat des taxis de Papeete tient à préciser que leurs tarifs sont soumis à une réglementation. Le seul point qui rassure Calixte Guilloux, c'est que "le bus n'ira pas dans les vallées ou montagnes, les gens seront obligés de se déplacer, ils seront récupérés au bord de la route".
Présenté il y a quelques mois par le président de la CGPME, Christophe Plée, le projet de bus de nuit, entériné par le conseil de ministres d'hier, prévoit la mise en place de navettes pour les noctambules de Papeete. L'action, soutenue par les patrons des établissements, devrait permettre de redynamiser la vie nocturne.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play