polynésie
info locale

Lutte anti-moustique : le lourd tribut des abeilles

environnement tahiti
insecticide abeilles
Les abeilles risquent tout simplement de disparaître de Polynésie. ©Polynésie 1ère
Pour enrayer les épidémies de dengue et de zika, l'Etat, le Pays et les communes passent à la vitesse supérieure. D'ici peu, une vaste campagne de pulvérisation d'un puissant insecticide sera lancée dans toute la Polynésie. Non sans danger.
Bientôt, un insecticide va être pulvérisé en masse sur l'ensemble de la Polynésie pour détruire les moustiques.
Cet insecticide, c'est le malathion, tellement "efficace" qu'il est interdit depuis 6 ans en Europe.
En effet, il tue les moustiques mais aussi tous les autres insectes.  
 
Son action est même comparée à celle d'un défoliant comme l'agent orange utilisé pendant la guerre du Vietnam.
Malheureusement, son action va bien au-delà des insectes. 
Il tue aussi les poissons d'eau douce larvicides et il est cancérigène pour l'homme.
 
Les apiculteurs ont tiré la sonnette d'alarme. 
 
En effet, le malathion, pulvérisé ponctuellement depuis le début de l'épidémie de dengue en février dernier, a déjà tué des dizaines de milliers d'abeilles.
Résultat, les colonies connaissent une mortalité sans précédent. 
Certaines ont perdu la moitié de leurs individus, tandis que les plus petites ont tout simplement été décimées.
 
Conséquence : la production de miel est en baisse, et la pollinisation de certaines cultures devient simplement impossible.
Pourtant, il existe une alternative au puissant malathion : c'est l'amostop, un insecticide biologique produit par une entreprise de Punaauia.
Selon son concepteur, "il utilise une bactérie qui ne détruit que les larves (de moustiques) et traite les eaux stagnantes". Il serait sans danger pour les autres animaux.
Son seul inconvénient est d'être plus cher que le malathion, insecticide chimique.
 
Ne ratez pas notre reportage sur le malathion ce soir dans le ve'a et le JT.
 
Publicité