Lutte contre la filariose: B.Chansin reçoit un expert mondial de l'OMS

santé tahiti
chansin
©D.R.
Le Docteur S. KIM est en mission depuis le 21 avril pour apporter son aide à l’évaluation du programme de lutte contre la filariose lymphatique. Elle a rencontré un grand nombre de professionnels de santé impliqués dans la lutte contre la filariose et animé plusieurs réunions de travail.

La Ministre de la Santé, de la protection sociale généralisée et de la fonction publique, Béatrice CHANSIN, a reçu, mardi après-midi, la visite de Mme le Docteur Sung Hye KIM, expert de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), basée au bureau régional du Pacifique ouest. Elle était accompagnée du Docteur M. Jean-Marc SEGALIN, médecin responsable du bureau des programmes de pathologies infectieuses à la Direction de la santé, en charge du programme de lutte contre la filariose lymphatique en Polynésie française.                            

Cette rencontre avec la Ministre a été l’occasion de faire le bilan sur le programme et plus particulièrement sur les 5 dernières années de distribution de masse avec prise observée directe (POD). Cette stratégie a été mise en place en 2010, conformément aux recommandations des experts de l'OMS, de l'Institut Louis Malardé (ILM) et de la Direction de la santé.

Au cours de la discussion, la comparaison a été faite avec les autres pays insulaires du Pacifique dont plusieurs connaissent une situation similaire à celle de la Polynésie, notamment en raison de la présence du redouté vecteur de la filariose, le moustique Aedes polynesiensis. La présence de ce vecteur rend la lutte contre cette endémie difficile.

Le Docteur S. KIM s'est dite satisfaite de la conduite du programme polynésien. Ce programme a bénéficié d'une évaluation intermédiaire qui a été réalisée en 2012 par l'ILM, sous la conduite de la Direction de la santé, dans 4 sites de Polynésie (Moorea, Papeete, Tahuata et Tevaitoa). Cette enquête a montré une diminution de la présence des vers dans la population. Ces résultats intermédiaires doivent être confirmés par une nouvelle évaluation ciblée dans un premier temps sur la zone urbaine de Tahiti Nui. Elle devrait être conduite entre octobre 2014 et février 2015. Le Docteur S. KIM repart pour Fidji le 30 avril.

(d'après communiqué de la Présidence)
Les Outre-mer en continu
Accéder au live