publicité

Manifestation WILPF : une mobilisation pacifique

Une trentaine de manifestants se sont retrouvés dimanche 17 juin dans la matinée devant le tribunal de Papeete pour demander à ce que l’article 2 du projet de loi Schiappa soit retiré.

  • Polynésie la première
  • Publié le , mis à jour le
Des mères, pères de famille, ou encore, des sympathisants se sont retrouvés devant le tribunal de Papeete pour manifester contre l’article 2 du projet de loi Schiappa.

Deux arguments sont avancés par les opposants à cet article. Premièrement, le délit "d’atteinte sexuelle avec pénétration" s'apparenterait à la définition du "viol". En effet, l'acte de pénétration est la différence majeure entre une atteinte ou une agression sexuelle et un viol. Ensuite, le deuxième point est la qualification de délit.

Car du plus faible au plus fort : il y a la contravention, le délit, puis, le crime. Le viol est un crime, contrairement à l'agression sexuelle qui est un délit. L'atteinte sexuelle avec pénétration définie à l'article 2 du projet de loi rentrerait en revanche dans la catégorie des délits, soit une infraction moins grave que le crime.

Manifestation WILPF : une mobilisation pacifique
Manifestation WILPF : une mobilisation pacifique

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play