Marcel Tuihani mis en examen

Après 30h de garde à vue, le président de l'Assemblée a été mis en examen pour "délit de recel" et "détournement de biens publics".
Entendu toute la journée d'hier jusqu'à cet après-midi 15h dans les locaux de la DSP à Papeete, Marcel Tuihani vient d'être mis en examen pour "délit de recel" et "détournement de biens publics". Le président de l'Assemblée de Polynésie française a été placé sous contrôle judiciaire et a interdiction de rentrer en contact avec Gaston Flosse tant que l'enquête est en cours. Marcel Tuihani est convoqué dans le bureau du juge d'instruction, Philippe Stelmach, le 14 janvier prochain. Par ailleurs, selon nos informations, le magistrat se serait rendu à l’Assemblée, ce mercredi matin, pour une nouvelle perquisition.

La justice reproche à Marcel Tuihani d’avoir commandité les travaux de rénovation des bureaux destinés à Gaston Flosse mais aussi d'avoir accepté de la marchandise détournée à l'Assemblée. En effet, lors de perquisitions à l'APF, les autorités auraient retrouvé de la vaisselle, des couverts en argent et des services de verres en cristal. Des marchandises achetées par la Présidence pour une valeur de 6 millions de cfp.

Edouard Fritch entendu comme témoin


Dans le dossier de la vaisselle de la Présidence, le président du Pays, Edouard Fritch, aurait également été entendu en tant que témoin par les enquêteurs, le 16 décembre dernier. Le Pays pourrait se constituer partie civile dans ce dossier.
 
Quant à Gaston Flosse, il devrait être fixé le 15 janvier prochain sur sa mise en examen et sur son contrôle judiciaire dans cette affaire. Le leader orange a fait appel devant la Chambre de l’Instruction.