polynésie
info locale

Municipales 2020 : la réforme du mode de scrutin

élections tahiti
Municipales 2020 : la réforme du mode de scrutin
Les élections municipales ont lieu les 15 et 22 mars prochains. Le mode de scrutin va changer pour les communes de 1 000 habitants et plus avec communes associées. 
 
Pour la première fois, les électeurs vont élire leurs conseillers sur une liste unique mais pas seulement, le nouveau mode de scrutin introduit aussi une prime majoritaire.

Ce nouveau mode de scrutin pour les communes associées de 1000 habitants et plus, fait suite à la réforme du code électoral défendue par la sénatrice Lana Tetuanui et adoptée par le Parlement en décembre 2016. Après 7 mois de concertation avec les maires du SPC, le syndicat pour la promotion des communes.

Le nouveau mode de scrutin est calqué sur le mode de scrutin territorial.

L'électeur votera pour une liste unique de candidats pour toute la commune avec représentation obligatoire d'autant de sections qu'il y a de communes associées et application de la parité.

Il introduit une prime majoritaire.

La prime reviendra á la liste arrivée en tête sur l'ensemble de la commune. Elle représente la moitié des sièges  du conseil municipal. Le reste des sièges à pourvoir entre les communes associées sera attribué de manière proportionnelle et en fonction de la population de chaque section de commune.

Le système garantit à la liste arrivée en tête dans la commune associée, d'avoir au moins un élu. 

Il garantit aussi que le choix du maire délégué  par les membres du conseil municipal  sera bien issu de la liste sortie majoritaire dans sa section électorale.

Ces nouvelles règles vont permette de refléter la réalité des votes des citoyens, d' assurer la légitimité politique des maires et maires délégués et de stabiliser les gouvernances communales . Ce qui n’était pas le cas jusqu’alors.

L'application de la proportionnelle pour les municipales de 2014 dans les communes associées a provoqué de gros couacs. Des unions de circonstance s’étaient constituées.

Résultat du mercato-politique: des listes majoritaires sur l'ensemble d'une commune ont imposé des maires délégués minoritaires.
Plus grave: des candidats élus au 1er tour dans leur section de commune ont vu leur  échapper leurs fauteuils de maires délégués.

Conséquence: le vote des électeurs n'a pas été respecté. A Hitiaa et Tairapu ouest par exemple, il y a eu des démissions en masse. Il a fallu retourner aux urnes !
 
Pour les communes de moins de 1000 habitants, c’est le scrutin majoritaire plurinominal à 2 tours qui s’applique. 

Municipales 2020 : la réforme du mode de scrutin