Non ravitaillé par le Kura Ora, Takume devra survivre pendant un mois

mer tahiti
kura ora
©D.R.
Grosse colère du côté de Makemo. La population du petit atoll de Takume risque de passer le mois d’octobre sans vivres.
En cause, la décision du capitaine du navire ravitailleur Kura Ora de ne pas débarquer les marchandises, hier soir.
Le bateau était sensé ravitailler la population (une centaine d'habitants) en denrées alimentaires et en carburant. Mais, en raison de la forte houle,  il a finalement choisi de quitter les lieux sans attendre. Le maire de Makemo, Félix Tokoragi, dénonce un comportement de "voyous".
"Ils sont arrivés vers 19H30 donc la population était en train de se reposer, et ces derniers souhaitaient que la commune mette en place un case pour débarquer leurs affaires. Le problème c'est qu'hier au soir, il y a avait une houle forte au quai, de plus le débarcadère de Takume est très dangereux pour l'accostage des barges. Donc ce qu'ils ont décidé, prétextant que la mairie n'avait pas donné l'autorisation des engins, c'est de quitter l'atoll sans desservir la population. Je qualifie ce comportement de "voyou", ils prennent la population en otage".
Très remonté contre les armateurs, le tavana poursuit "la moindre des choses dans un premier temps, c'est la sécurité des travailleurs du bateau ainsi que celle des travailleurs de Takume. La solution, ensuite, c'était d'attendre 5H du matin et de livrer effectivement la marchandise à la population".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live