publicité

Un nouveau look pour la résidence Paraita

La résidence étudiante Paraita, qui accueille 63 logements, a été inaugurée en septembre 2018. L’OPH a décidé de l’embellir en faisant appel à des Street artistes.

© Maruki Dury ; Polynésie La 1ère
© Maruki Dury ; Polynésie La 1ère
  • Maruki Dury ; Polynésie La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Les travaux avaient duré 18 mois et nécessité près de 500 millions de francs CP d’investissement.

Depuis septembre 2018, l’ancien immeuble Van Bastolaer, connu notamment pour les squatteurs qui y résidaient, a laissé place à la résidence Paraita, flambant neuve et qui accueille désormais plusieurs dizaines d’étudiants. Mais l’Office Polynésien de l’Habitat, qui gère le bâtiment, a décidé de « l’habiller » grâce au Street Art.

Les façades blanches vont donc laisser place aux couleurs de l’arc-en-ciel et la créativité de deux artistes.
L'artiste espagnol Okuda © Maruki Dury ; Polynésie La 1ère
© Maruki Dury ; Polynésie La 1ère L'artiste espagnol Okuda
Okuda et Rival à la bombe

Pour cela, l’organisation ONO’U dirigée par Sarah Roopinia a été sollicitée par l’OPH pour dessiner une fresque gigantesque sur la façade extérieure du bâtiment. « Ce sera la plus grande fresque de  Polynésie française avec près de 500 m2 de surface » précise Sarah Roopinia.

La jeune femme a demandé au street artiste espagnol Okuda de venir au Fenua pour réaliser cette œuvre géante. Ce dernier a immédiatement dit oui : « C’est la 4e fois que je viens en Polynésie et j’en suis complètement amoureux. Pour ce bâtiment, il y a beaucoup de fenêtre et l’architecture est un peu complexe. C’est pour cette raison que j’ai opté pour le style abstrait, en jouant la géométrie, les formes et les couleurs ».
© Maruki Dury ; Polynésie La 1ère
© Maruki Dury ; Polynésie La 1ère
4 jours pour réaliser la fresque

Les premiers coups de bombe ont été donnés ce lundi 11 mars 2019. Rival, artiste local bien connu est en charge de la façade côté parking. Il travaille d’ailleurs sur une nacelle, à plusieurs mètres de hauteur. Okuda, lui, s’occupe de la façade côté route. Il est aidé par plusieurs membres de sa famille pour le remplissage des formes géométriques notamment.

L’œuvre d’art géante, très colorée, doit être achevée ce vendredi. L’investissement consenti par l’OPH et le Pays s’élève à près de 2 millions de francs CP. L’office prévoit également le même type d’aménagement pour une autre résidence, en cours de réalisation, d’ici le mois de mai.

Le reportage de Maruki Dury :

Fresque de la résidence Paraita

 
Les parents de Okuda l'assistent © Maruki Dury ; Polynésie La 1ère
© Maruki Dury ; Polynésie La 1ère Les parents de Okuda l'assistent

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play