polynésie
info locale

Nucléaire : Marcel Tuihani veut demander 90 milliards à l’Etat

gaston flosse tahiti
Vue de Mururoa prise le 06 juin 2000 en Polynésie française quatre ans après l'arrêt définitif des essais nucléaires français.
Vue de Mururoa prise le 06 juin 2000 en Polynésie française quatre ans après l'arrêt définitif des essais nucléaires français. ©ERIC FEFERBERG/AFP
Selon un article de la Dépêche, le président de l'Assemblée de la Polynésie française et un représentant du Tahoeraa souhaiteraient demander à l'Etat 90 milliards de francs au titre de préjudice écologique.
Dans son édition du 21 novembre, la Dépêche de Tahiti a publié un article expliquant que le président de l'Assemblée et un représentant du Tahoeraa, Lois Salmon Amaru, souhaitaient déposer une proposition de résolution pour demander à l’Etat 90 milliards de francs au titre du préjudice écologique. En plus, d'un dédommagement de 12 milliards de francs par an contre l’occupation de Moruroa et Fangataufa. Selon le président de l’Assemblée, Marcel Tuihani, l'article du quotidien est exagéré.
 
Ecoutez la réaction de Marcel Tuihani, recueillie par notre journaliste Gilles Tautu : 

tuihani nucleaire


Du côté de Moruroa e Tatou, l'association des anciens travailleurs et victimes de Moruroa et Fangataufa, le projet de proposition a du mal à passer. "Après avoir vanté les essais nucléaires propres, le Tahoeraa fait machine arrière. C’est indécent", a confié à notre journaliste, John Doom, le président d'honneur de l'association. Ce dernier y voit une manoeuvre de l'ancien président Gaston Flosse qui, selon nos informations, a assisté à cette réunion de la commission du Tourisme à l’Assemblée.

Ecoutez les propos de John Doom, recueillis par notre journaliste Tauarii Lee :

john doom nucleaire

 
Publicité